Les 3 légendes les plus célèbres autour du Nouvel An lunaire

Découvrez les légendes du Nouvel An lunaire les plus célèbres : le monstre Nian, les enveloppes rouges, et les papiers sur les portes

Partager l'article

Le Nouvel An lunaire, une célébration riche en couleurs et en traditions, est entouré de nombreuses légendes et histoires. Ces récits, transmis de génération en génération, sont plus qu’une simple partie de la culture ; ils représentent le cœur et l’âme des festivités.

Parmi ces histoires, trois se distinguent particulièrement, chacune offrant un aperçu unique dans la richesse symbolique et l’héritage historique de cette fête. Découvrez avec nous, ces trois légendes célèbres qui donnent vie au Nouvel An lunaire.

La légende du monstre Nian

Le jour du Nouvel An chinois est appelé Guo Nian (过年) en chinois, ce qui peut signifier « célébrer (une nouvelle) année » ou « surmonter Nian ». Le caractère (Nián) peut signifier « année » ou « le monstre Nian ».

Dans les temps anciens, il y avait un monstre nommé Nian (年, ou Nianshou 年兽) avec une longue tête et des cornes acérées. Il vivait dans les profondeurs de la mer tout au long de l’année et ne se montrait que la veille du Nouvel An pour manger les gens et le bétail des villages voisins.

C’est pourquoi, le jour de la Saint-Sylvestre, les gens se réfugiaient dans des montagnes éloignées pour éviter d’être blessés par le monstre. Les gens vivaient dans la crainte de ce monstre jusqu’à ce qu’un vieil homme aux cheveux blancs et au teint rougeaud visite le village.

Il refusa de se cacher dans les montagnes avec les villageois, mais réussit à faire fuir le monstre en collant des papiers rouges sur les portes, en faisant brûler des bambous pour produire un fort bruit de craquement (précurseur des pétards), en allumant des bougies dans les maisons et en portant des vêtements rouges. Lorsque les villageois sont revenus, ils ont été surpris de constater que le village n’avait pas été détruit.

Par la suite, à chaque réveillon du Nouvel An, les gens ont suivi les instructions du vieil homme et le monstre Nian ne s’est plus jamais montré. Cette tradition s’est perpétuée jusqu’à nos jours et est devenue un moyen important de célébrer l’arrivée de la nouvelle année.

La légende de la remise des enveloppes rouges

Pendant la période du Nouvel An chinois, les personnes mariées ou âgées offrent des enveloppes rouges aux enfants ou aux jeunes célibataires. Une enveloppe rouge est également appelée yasui qian (« suppression de l’argent Sui »).

Selon la légende, le soir du Nouvel An, outre le monstre Nian, un démon nommé Sui sortait pour terrifier les enfants pendant leur sommeil.

On disait que les enfants touchés par le démon étaient trop effrayés pour crier à haute voix, qu’ils avaient une fièvre terrible et qu’ils devenaient même mentalement instables. Pour éviter que les enfants ne soient blessés par Sui, les parents allumaient des bougies et restaient éveillés toute la nuit.

Lors d’un réveillon, dans une famille de fonctionnaires, les parents ont donné à leur enfant huit pièces de monnaie pour qu’il joue et reste éveillé, afin d’éviter qu’il ne soit blessé par le démon. L’enfant enveloppait les pièces dans du papier rouge, ouvrait le paquet, le ré-emballait et le rouvrait jusqu’à ce qu’il soit trop fatigué et s’endorme. Les parents ont alors placé le paquet de huit pièces sous son oreiller.

Lorsque Sui a essayé de toucher sa tête, les huit pièces ont émis une forte lumière et ont fait fuir le démon. Les huit pièces s’avérèrent être huit fées. À partir de ce moment-là, offrir des enveloppes rouges est devenu un moyen de protéger les enfants et de leur porter chance.

La légende des papiers collés sur les portes

L’origine des papiers de printemps remonterait à 1 000 ans, lorsque les gens accrochaient des taofu (桃符, charmes écrits sur du bois de pêcher) aux portes.

La légende raconte qu’un énorme pêcher s’étendait sur plus de 1 500 kilomètres (Oui… je sais ça fait un très très très grand arbre…) sur une montagne du monde des fantômes. Au nord-est de l’arbre, deux gardiens nommés Shentu et Yulei gardaient l’entrée du monde des fantômes. Ils attrapaient les fantômes qui faisaient du mal aux gens et les envoyaient ensuite en pâture aux tigres.

C’est pourquoi tous les fantômes avaient peur de ces deux gardiens. On croyait qu’accrocher aux portes un morceau de bois de pêcher portant l’inscription des noms des deux gardiens pouvait faire fuir les êtres malfaisants.

Sous la dynastie Song (960-1279), les gens ont commencé à écrire deux lignes opposées de bon augure sur le bois de pêcher au lieu des noms des deux gardiens. Plus tard, le bois de pêcher a été remplacé par du papier rouge, qui symbolise la chance et le bonheur. Depuis lors, coller des papiers de printemps est une coutume qui permet d’accueillir la nouvelle année et d’exprimer ses meilleurs vœux.


📰 En savoir ➕ 📰

Pour #approfondir et #compléter votre lecture, nous vous recommandons de découvrir les articles suivants :

  •  Comment fêter le Nouvel An ? Lire l’article en cliquant sur le lien suivant.
  •  8 Phrases de vœux pour l’année du Dragon en Mandarin Lire l’article en cliquant sur le lien suivant.
  • Les plats porte-bonheur du Nouvel An lunaire Lire l’article en cliquant sur le lien suivant.


📱 Nos newsletters 📱

Abonnez-vous gratuitement à nos newsletters thématiques sur insidetaiwan.net pour des mises à jour régulières, des insights et une exploration approfondie de Taiwan, allant de sa culture à ses évolutions économiques et sociales.

  • ⏯ Votre #Echo de Taïwan : Un aperçu de Taiwan, avec des anecdotes, des actualités, du vocabulaire, des faits culturels et bien plus pour tous les publics.
  • ⏯ Newsletter #Economique Des analyses approfondies sur les tendances, opportunités et défis économiques de Taiwan, un acteur clé mondial
  • ⏯ Newsletter #Touristique : Des découvertes, des conseils, des activités, des astuces et des promotions pour explorer la diversité de Taïwan.
  • ⏯ #Perspectives Taïwanaises : Explorez la société taïwanaise, mettant en lumière ses tendances, débats et transformations actuelles.


💞 Soutenez-nous 💞

  • ⏯ Nous soutenir #financièrement
  • ⏯ S’inscrire à nos #Newsletters
  • ⏯ Nous suivre sur nos #réseaux sociaux
  • ⏯ Devenir #partenaire
  • ⏯ Proposer des #articles et du #contenu
  • ⏯ Découvrir nos offres #professionnelles (Publicités, Conseils…)

Pour découvrir nos offres rendez-vous sur la page dédiée (Nous soutenir) ou contactez-nous pour collaborer avec nous.

Partager l'article

À propos de l'auteur

  • Luc

    Fondateur du webzine francophone Insidetaiwan.net Consultant en développement international 🚀des entreprises en Asie du Sud-Est #Taiwan #Tourisme #Société #Culture #Business #Histoire #Foodie

Laisser un commentaire