26 Mars 2005 : la marche 326 manifestation pour la démocratie et la paix

La manifestation taiwanaise du 26 mars 2005, est une manifestation à Taïwan pour dénoncer la loi antisécession adoptée par la chine

La manifestation taïwanaise du 26 mars 2005 (appelée 326) est une manifestation à Taïwan pour dénoncer la loi anti sécession. Cette loi a été adoptée par l’Assemblée nationale populaire chinoise le 14 mars 2005. Plus d’un million d’habitants de l’île ont manifesté à Taipei pour dénoncer les menaces de la loi. Et surtout ils voulaient rejeter l’unilatéralisme de la Chine et son ingérence dans la politique intérieure du pays.

Causes de la manifestation

Le 14 mars 2005, le Congrès chinois a adopté la loi anti-sécession, sans le consentement du peuple de Taiwan. Il affirmait que le but de cette loi est de promouvoir les échanges entre les deux rives du détroit. Cependant La loi votée par la Chine codifie les étapes légales pour autoriser une action militaire contre Taïwan. Cette action militaire devant avoir lieu en cas de proclamation d’indépendance de l’île.

Dans le même temps, le gouvernement de Taïwan, les habitants de l’île ainsi que d’autres pays ont estimé que cette loi tentait d’autoriser et de légaliser l’utilisation de la force pour « annexer » Taiwan par tous les moyens nécessaires.

Par conséquent, les organisateur de cette manifestation estime que la Chine entrave leur droit à l’autodétermination. Ils ont décidé de lancer une manifestation pacifique à grande échelle. Ils espéraient ainsi montrer au gouvernement chinois le mécontentement de la grande majorité des Taïwanais.

Sous le signe de la fête et de la paix

Le Parti démocrate progressiste à Taïwan au pouvoir est l’âme de la « Broad Coalition for Democracy, Peace and Protection of Taiwan ». Il est l’organisateur de cette gigantesque marche, qui s’est élancée dans dix endroits différents de Taipei. Le parcours d’environ 40 kilomètres fut une fête populaire pleine de couleurs, de musique. Les slogans étaient tous en en faveur de la paix, de la démocratie et de la souveraineté de l’île.

Les dix zones d’où est partie la manifestation représentent chacun des articles de la loi anti-sécessionniste chinoise. A la fin de la tournée, tous les manifestants se sont rejoints sur le large boulevard devant le siège présidentiel. Sur l’avenue qui mène au palais présidentiel, les organisateurs ont placé deux symboles de la contestation : une gigantesque boule blanche sur laquelle est inscrit le mot « Peace » et un gros hérisson rouge à pointes représentant les 706 missiles chinois situés à quelques kilomètres de l’île.

Ailleurs à Taipei, 706 enfants affichent des slogans contre la menace de guerre chinoise et appellent Pékin à retirer les missiles. Le président taïwanais Chen Shui-bian, ainsi que ses proches, ont rejoint l’une des dix marches à mi-parcours. Après avoir attendu dans sa voiture l’arrivée des manifestants, il est sorti du véhicule et a salué les personnes rassemblées. Il a déclaré que seuls les Taïwanais ont le droit de décider du sort de l’île et que malgré celà la loi chinoise pèse comme une « épée de Damoclès » sur Taiwan et son régime démocratique.

Certains manifestants portaient de grandes photos du président américain George W. Bush et du Premier ministre japonais Junichiro Koizumi, ainsi que d’autres dirigeants mondiaux, appelant à davantage de pression sur la Chine pour qu’elle cesse de menacer Taïwan. Beaucoup d’autres personnes portaient des bandeaux sur lesquels on pouvait lire « Démocratie, Paix, Protégez Taiwan ».

Quelques informations sur la manifestation

L’organisation a mobilisé plus de 5 000 bus de tout Taïwan et préparé 200 000 bouteilles d’eau et 1 500 toilettes publiques, avec plus de deux millions de dollars américains collectés auprès d’individus et de groupes privés, afin de faire comprendre que la manifestation était « populaire » et non « gouvernemental ».

10 défilés différents qui se sont rejoints plus tard constituèrent la manifestation. Le départ a été donné à 14h00 des lieux suivants :

  • Itinéraire 1 : la brigade Baomin, départ du stade de football de Zhongshan (4,5 km)
  • Itinéraire 2 : la brigade de l’Amour et de la Paix, départ de l’école élémentaire de Taiping (3,5 km)
  • Itinéraire 3 : la brigade de la liberté, départ du parc Rongxing  (4,7 km)
  • Itinéraire 4 : la brigade de l’Unité, départ du quartier général de campagne pour l’ élection présidentielle de 2004 (3,7 km)
  • Itinéraire 5 : la brigade anti-annexion, départ de l’école primaire de Dunhua (4,6 km)
  • Itinéraire 6 : la brigade anti-missile, départ de l’ usine de tabac de Songshan (4,7 km)
  • Itinéraire 7 : la brigade anti-agression, départ du parc forestier de Daan (3,4 km)
  • Itinéraire 8 : la brigade anti-menace, départ de l’Université nationale de Taiwan (3,1 km)
  • Itinéraire 9 : la brigade Baojiayuan, départ de l’avenue Mengka (3,9 km)
  • Itinéraire 10 : la brigade du protectorat de Taiwan, départ du pont de Zhongxing dans la ville de Sanchong (4,8 km)

Un record de 1,2 million de passagers utilisèrent les transports en commun ce jour là, 210 000 de plus que la moyenne du samedi comptabilisé par le Métro de Taipei. À la fin du défilé à 17h00, un pic est apparu, avec 120 000 personnes entrant et sortant de la gare en une heure, soit deux fois plus que d’habitude.

En outre, afin de faire largement connaître le défilé, la « Grande Alliance pour la démocratie, la paix et la protection de Taiwan » a publié à plusieurs reprises des publicités d’une demi-page, dans les principaux journaux, produit des publicités télévisées et créa une page Facebook thématique pour l’événement. La semaine précédent le défilé, certains étudiants et membres de l’Associations des professeurs de Taïwan ont organisé un sit-in de protestation à l’entrée du campus de l’Université Nationale de Taïwan, exprimant leur opposition à la loi.

Cette manifestation fut un vrai succès tant populaire que politique et permit la naissance d’un vrai sentiment pro national.

Partager l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
WhatsApp

À propos de l'auteur

Luc

Luc

Fondateur du webzine francophone Insidetaiwan.net Consultant en développement international 🚀des entreprises en Asie du Sud-Est #Taiwan #Tourisme #Société #Culture #Business #Histoire #Foodie

Laisser un commentaire