Les différents Nouveaux Ans lunaires en Asie

Comment l'Asie fête-elle le Nouvel An lunaire ? De Songkran en Thaïlande à Losar au Tibet découvrez des traditions millénaires...

Partager l'article

Le Nouvel An lunaire, marquant le commencement d’une nouvelle année dans plusieurs cultures asiatiques, se distingue par sa coordination avec les phases lunaires. Cette célébration, riche en traditions et en significations, varie grandement d’un pays à l’autre en Asie.

Chaque région contribue avec ses traditions et ses coutumes uniques, formant une mosaïque de festivités qui reflète la diversité culturelle du continent. Dans cet article, je vous propose de découvrir les différentes festivités et coutumes liées aux différents Nouvels Ans lunaires en Asie !

Songkran, le Nouvel An thaïlandais

Le Nouvel An bouddhique thaïlandais, connu sous le nom de Songkran, est célébré dans plusieurs pays d’Asie du Sud-Est, tels que la Birmanie, le Cambodge, le Laos, le Sri Lanka et parmi les Dai du Yunnan. Ces célébrations reflètent les rituels et traditions du bouddhisme theravāda. En Thaïlande, les festivités ont lieu habituellement en avril, du 12 au 15, une période qui coïncide avec la chaleur intense de la saison sèche.

Les traditions comprennent le respect envers les aînés par l’aspersion d’eau parfumée, l’offre de nourriture aux bonzes, et des batailles d’eau devenues gigantesques dans les rues des villes. Des manifestations culturelles telles que la procession des Demoiselles Songkran et la « danse des ongles » à Chiang Mai, ainsi que les festivités à Pattaya, marquent également ces célébrations. Enfin, une coutume particulière consiste à construire des pagodes de sable dans les temples, symbolisant la restitution de la terre emportée tout au long de l’année.

Thailand Celebrates 1st Songkran Water Festival Since Pandemic | TaiwanPlus News

Nouvel An lao

Le Nouvel An lao, appelé Pimai et célébré entre le 13 et le 16 avril, est une fête bouddhiste theravāda importante au Laos, partagée également dans d’autres pays asiatiques. À Luang Prabang, ancienne capitale royale, cette fête est marquée par une procession spéciale de masques protecteurs et un regroupement familial, où les expatriés Lao reviennent souvent visiter leur famille.

Durant cette période, les traditions incluent des cérémonies bouddhistes à domicile pour des bénédictions et l’aspersion d’eau, particulièrement agréable durant cette période chaude de l’année. Cependant, la fête a évolué, avec des pratiques telles que le jet de seaux d’eau sur les passants, nécessitant la protection des effets personnels. Les touristes peuvent participer à la construction d’un stupa en sable et assister à la procession du bouddha d’or et à l’élection de Miss Luang Prabang, tout en respectant les traditions locales et les bonzes.

Pi Mai, le nouvel an Lao

Ugadi, en Inde

Ugadi, également appelé Yugadi ou Samvatsarādi, célèbre le Nouvel An selon le calendrier hindou dans les États d’Andhra Pradesh, Telangana, Karnataka et Goa en Inde. Il symbolise le début d’une nouvelle ère. Cette fête colorée comprend des activités telles que dessiner des motifs au sol (Muggulu), décorer les portes avec des feuilles de mangue (torana), offrir des cadeaux, pratiquer des massages à l’huile suivis de bains spéciaux, préparer et partager un plat spécial appelé pachadi, et visiter des temples hindous. Le pachadi, un plat festif, combine toutes les saveurs – sucrée, aigre, salée, amère, astringente et piquante – pour rappeler symboliquement qu’il faut être prêt à toutes les expériences dans la nouvelle année.

Ugadi est également un jour de charité important aux temples hindous et est célébré comme Nouvel An dans d’autres parties de l’Inde, comme le Gudi Padwa à Maharashtra, et est un jour férié national à Maurice. Le nom « Ugadi » est dérivé du sanskrit « yuga » (âge) et « ādi » (début), et la célébration commence par des douches rituelles et des prières, avec une décoration festive des maisons et des temples.

Ugadi Celebration | Gudi Padwa | Baisakhi | Graphic Era University | Festival | Celebration

Nouvel An khmer

Le Nouvel An khmer, connu sous le nom de Chaul Chhnam Thmey, est la célébration cambodgienne de la nouvelle année, généralement observée entre le 13 et le 16 avril, suivant l’ancien horoscope. Historiquement, la date de cette fête a été déplacée au cinquième mois du calendrier lunaire (mi-avril) par les rois Suryavarman II ou Jayavarman VII pour coïncider avec la fin des moissons.

Les célébrations débutent avec des rituels comme apporter des repas aux bonzes et décorer les maisons pour accueillir la nouvelle divinité annuelle, suivis de jeux traditionnels, particulièrement importants pour les rencontres entre jeunes célibataires. Le deuxième jour, Voreak Wanabat, est consacré à la charité et à l’hommage aux ancêtres, avec la création de monticules de sable dans les pagodes. Le troisième jour, Thngai Laeung Saka, marque l’entrée dans la nouvelle année avec des rituels comme nettoyer les statues de Bouddha et des bains rituels pour les aînés, symbolisant la gratitude et la prospérité.

Nouvel An Khmer 2023 Pagode de Vincennes

Thingyan, Nouvel An birman

Thingyan, la fête de l’eau du nouvel an birman, se déroule généralement à la mi-avril, marquant la fin de l’année scolaire et le début des vacances d’été avec des aspersions d’eau symbolisant le nettoyage des péchés. Elle trouve ses origines dans un mythe hindou-bouddhiste où le roi des Brahmas, Arsi, devient Ganesh après avoir perdu sa tête, et la nouvelle année commence quand cette tête change de gardienne.

Les festivités s’ouvrent avec des activités religieuses et des offrandes devant les moines et les statues de Bouddha, tandis que la nuit tombée, des spectacles de danses, chants et critiques sociales animent les rues. Pendant les jours suivants, les gens participent à des aspersions d’eau traditionnelles et modernes, profitant de la chaleur pour se rafraîchir, tout en respectant les moines et les femmes enceintes. Le nouvel an est célébré avec des visites aux aînés, des actions méritoires pour le karma, et le shinbyu, une cérémonie de noviciat pour les jeunes garçons dans le bouddhisme theravāda.

Les enfants birmans fêtent le nouvel an

La fête du Têt

Le Têt Nguyên Dán, ou Nouvel An vietnamien, est la fête la plus importante du Vietnam, célèbrée avec des couleurs vives, des pétards, et des traditions telles que le dragon d’or pour chasser les mauvais esprits, généralement entre le 21 janvier et le 20 février. Coïncidant souvent avec le Nouvel An chinois, le Têt est basé sur le calendrier luni-solaire, avec des origines remontant à l’empereur chinois Huang Di. Pendant cette période, les actions et paroles doivent incarner l’harmonie, avec des préparations culinaires comme les banh chung au Nord et banh tet au Sud, et des visites aux pagodes ou chez les proches.

Les pratiques incluent aussi l’écriture des premiers caractères (Khai But) et l’inauguration des sceaux officiels (Khai ân), ainsi que la plantation du Cây nêu, un bambou symbolique pour éloigner les mauvais esprits. Parmi les symboles du Têt, on trouve les enveloppes rouges de vœux (Bao lì xì), les fleurs de pêcher et d’abricotier symbolisant la prospérité et la paix, ainsi que les traditionnels bánh chưng et bánh tét.

À la découverte du Nouvel An Vietnamien: Têt – Vietnam

Losar au Tibet

Losar, signifiant « nouvelle année » en tibétain, est une des deux fêtes bouddhistes les plus importantes au Tibet, avec des origines remontant au premier roi tibétain, Nyatri Tsenpo, au début de l’ère tibétaine. Célébré autour de la même période que le Nouvel An chinois, il est déterminé selon l’astrologie tibétaine, similaire mais distincte du calcul du Nouvel An mongol Tsagaan Sar.

Les festivités de Losar, qui durent 15 jours avec les principaux événements sur les trois premiers jours, comprennent la préparation de changkol (une boisson à base de chhaang), et la célébration du Losar du Roi. Le 15e jour, chonga chopa, est marqué par l’exposition de sculptures de beurre, une tradition ancestrale perpétuée par les moines de Gyuto et Gyurmé en Inde. En dehors du Tibet, Losar est également célébré par les communautés Yolmo et Sherpa au Népal et au Bhoutan, ainsi qu’au Sikkim où le 16e Karmapa a réorienté les célébrations de la nouvelle année de Losung en décembre à Losar.

Losar celebration 2023/ Tibetan New year/

Tsagaan Sa, le Nouvel An des peuples Mongols

Le Tsagaan Sar, signifiant « mois blanc », est le Nouvel An mongol, souvent décalé d’un mois lunaire par rapport au Nouvel An chinois, marquant le début avec la nouvelle lune montante. Cette fête, initialement célébrée à l’automne avec des influences chamaniques, est un moment de rassemblements familiaux et d’offrandes rituelles, où les Mongols passent la soirée de Bituun en famille, mangeant abondamment pour assurer une année prospère.

Les traditions comprennent des salutations respectueuses des jeunes envers leurs aînés, l’échange de tabatières, et des visites aux familles et amis pour présenter des vœux. Sur le plan culinaire, Tsagaan Sar est marqué par la préparation de buuz, des raviolis à la viande, et un repas riche en viande, notamment de mouton, avec un mouton entier bouilli présenté sur un grand plat. La table de Tsagaan Sar est également ornée du Shiniin Idee, une pièce montée de gâteaux-semelles (ul boov) couverts de sucreries, symbolisant le bonheur et le malheur.

Tsagaan Sar – BC Mongolian | 2022 LunarFest

Seollal, en Corée du Sud

La fête de Seollal, marquant le début du calendrier chinois entre le 21 janvier et le 20 février, est une des principales fêtes traditionnelles coréennes, maintenue même sous l’occupation japonaise. Cette célébration de trois jours, centrée sur le culte des ancêtres, rassemble les familles qui, vêtues du hanbok traditionnel, rendent hommage à leurs aînés par des inclinations respectueuses (jeol), suivies de vœux de bonheur et de dons d’argent aux enfants.

Les familles visitent également les tombes de leurs ancêtres pour leur rendre hommage. Des mets traditionnels tels que le tteokguk (soupe de gâteau de riz) et le manduguk (soupe de raviolis) sont préparés pour l’occasion. Les festivités incluent également des jeux traditionnels comme le vol de cerf-volant et le yunnori, un jeu de plateau semblable au jeu des petits chevaux.

Traditions for Seollal, Korean Lunar New Year

Le Nouvel An japonais

Le Nouvel An japonais, appelé oshōgatsu ou ganjitsu, est une fête ancienne avec ses propres coutumes. Depuis 1873, il est célébré selon le calendrier grégorien, mais les traditions japonaises perdurent avec une pause du 1er au 5 janvier. Les préparatifs comprennent un grand nettoyage, appelé ōsōji, pour purifier et conclure les affaires en cours, ainsi que la décoration des maisons avec des kadomatsu, des shimenawa et des offrandes de kagami mochi.

La nuit du Nouvel An est marquée par le hatsumōde, une visite aux sanctuaires shinto ou temples bouddhistes pour la prière, la prédiction et le toso, le premier saké de l’année. Les festivités incluent des visites de courtoisie, des échanges de cadeaux et des étrennes pour les enfants (otoshidama), ainsi que l’envoi de cartes de vœux nengajō. Les divertissements traditionnels comprennent des jeux comme le hanetsuki pour les filles, le takoage pour les garçons, et des plats spéciaux comme les soba de l’ōmisoka et les osechi pour les premiers jours de l’année.

Oshōgatsu

Le Sajibu Nongma Pānba des Meitei

Le Sajibu Nongma Pānba, également connu sous le nom de Meitei Cheiraoba, est le festival du nouvel an lunaire des Meitei, pratiquants du Sanamahisme, célébré principalement dans l’État indien du Manipur et par la diaspora indienne dans divers pays. Selon la tradition, ce nouvel an remonte au règne du roi Maliya Fambalcha, aussi connu sous le nom de Koi-Koi, qui instaura le calendrier Meitei (Mari-Fam) en 1359 av. J.-C.

Les célébrations débutent par des offrandes rituelles de nourriture au dieu Lainingthou Sanamahi, suivies de la préparation d’un festin avec un nombre impair de plats par les hommes de la maison. Après la préparation, les plats sont offerts en deux endroits rituels de la maison, dans un cadre nettoyé et décoré, en hommage à trois divinités locales. Les activités traditionnelles incluent l’échange de plats avec les proches, appelé « Mathel Laanba », et l’escalade rituelle d’une colline pour rendre hommage à la divinité de la colline, ainsi qu’un nettoyage de printemps et l’achat de nouveaux vêtements avant le festival.

Sajibu Nongma Panba Cheiraoba | Kumhei Mapao 2023

Nouvel An sinhalais

Le Nouvel An Sinhalais, également connu sous le nom d’Aluth Avurudda au Sri Lanka, est une fête importante célébrée par les peuples Sinhalais et Tamouls du Sri Lanka, marquant le début de l’année selon le calendrier lunaire. Basé sur l’astrologie Sinhalaise, le Nouvel An commence lorsque le soleil passe de Meena Rashiya (Maison des Poissons) à Mesha Rashiya (Maison du Bélier), symbolisant la fin de la saison des récoltes et du printemps.

Les célébrations incluent un grand nettoyage, l’allumage d’une lampe à huile, et divers rituels dont les horaires sont déterminés par l’astrologie, comme la préparation du Kiribath (riz au lait). Les festivités, marquées par des feux d’artifice, incluent des jeux, des repas festifs avec des mets comme le Kavum et le Kokis, et la floraison des fleurs de Yak Erabadu, symbole de l’arrivée du Nouvel An. Aluth Aurudu est largement célébré et soutenu par les médias nationaux et privés, avec des festivals organisés dans tout le pays tout au long du mois d’avril, faisant de cette période une célébration nationale pour les communautés Sinhala et Tamoule.

Nouvel An Sri Lankais

Le Nouvel An dans le Nepal Sambat

Le Nepal Sambat, également appelé Nepala Sambata, est le calendrier luni-solaire utilisé par les Népalais et a débuté le 20 octobre 879 après J.-C., correspondant à l’année 2022-2023. Son établissement remonte à l’époque du marchand Sankhadhar Sakhwa en 879 après J.-C., qui, selon la légende, a utilisé de l’or transformé à partir du sable pour rembourser les dettes des Népalais. Le Nouvel An tombe le premier jour de la lune croissante pendant le festival Swanti.

Traditionnellement, les commerçants népalais clôturent leurs livres comptables et en ouvrent de nouveaux ce jour-là. Les Newars célèbrent cette journée par la Mha Puja, un rituel de purification et de renforcement de l’âme pour la nouvelle année, incluant des prières pour la longévité. Durant cette cérémonie, des offrandes sont faites à des mandalas (peintures sur sable) et des aliments rituels sont présentés à chaque membre de la famille. À l’extérieur, la célébration comprend des processions culturelles et des rassemblements, avec des participants en tenues traditionnelles Newar et des groupes musicaux.

No Comment : le Népal célèbre sa nouvelle année


📰 En savoir ➕ 📰

Pour #approfondir et #compléter votre lecture, nous vous recommandons de découvrir les articles suivants :


📱 Nos newsletters 📱

Abonnez-vous gratuitement à nos newsletters thématiques sur insidetaiwan.net pour des mises à jour régulières, des insights et une exploration approfondie de Taiwan, allant de sa culture à ses évolutions économiques et sociales.

  • ⏯ Votre #Echo de Taïwan : Un aperçu de Taiwan, avec des anecdotes, des actualités, du vocabulaire, des faits culturels et bien plus pour tous les publics.
  • ⏯ Newsletter #Economique Des analyses approfondies sur les tendances, opportunités et défis économiques de Taiwan, un acteur clé mondial
  • ⏯ Newsletter #Touristique : Des découvertes, des conseils, des activités, des astuces et des promotions pour explorer la diversité de Taïwan.
  • ⏯ #Perspectives Taïwanaises : Explorez la société taïwanaise, mettant en lumière ses tendances, débats et transformations actuelles.


💞 Soutenez-nous 💞

  • ⏯ Nous soutenir #financièrement
  • ⏯ S’inscrire à nos #Newsletters
  • ⏯ Nous suivre sur nos #réseaux sociaux
  • ⏯ Devenir #partenaire
  • ⏯ Proposer des #articles et du #contenu
  • ⏯ Découvrir nos offres #professionnelles (Publicités, Conseils…)

Pour découvrir nos offres rendez-vous sur la page dédiée (Nous soutenir) ou contactez-nous pour collaborer avec nous.

Partager l'article

À propos de l'auteur

  • Luc

    Fondateur du webzine francophone Insidetaiwan.net Consultant en développement international 🚀des entreprises en Asie du Sud-Est #Taiwan #Tourisme #Société #Culture #Business #Histoire #Foodie

Laisser un commentaire

Notre page Instagram

Notre page Facebook

Newsletter

Recevez nos derniers articles par mail ainsi que du contenu exclusif.
Nous n’envoyons pas plus d’un mail par mois.

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien présent dans nos emails.