Le combat du feu et de l’eau

Savez vous pourquoi les grands fleuves d'Asie coulent vers le Pacifique ? Island Folklore vous raconte la légende qui répond à cette question
Dieu du feu et Dieu de l'eau - Copyright : Peakpx

Partager l'article

Il s’agit de l’histoire catastrophique d’un trou qui s’est ouvert dans le ciel et que la déesse mère Nǚwā a dû colmater d’urgence pour préserver ses enfants mortels. Ce trou était le résultat d’une violente bataille entre deux dieux : le dieu de l’eau, Gònggōng, et le dieu du feu, Zhùróng.

La sournoiserie de Xiāngliǔ

Selon ce mythe, au ciel, dans la demeure des dieux, vivait le dieu de l’eau, Gònggōng, orgueilleux et vicieux. Le dieu de l’eau avait le visage d’un homme et le corps d’un serpent. Des cheveux rouges sortaient de sa tête, qui était remplie de pensées violentes. Ce dieu n’était cependant pas très malin et se laissait facilement provoquer, ce dont profitait son serviteur flagorneur, l’esprit sournois Xiāngliǔ.

L’esprit Xiāngliǔ, comme son maître le dieu de l’eau, était également un serpent à tête humaine. Il était vert de la tête à la queue et possédait neuf cerveaux, qui élaboraient tous un flux constant d’idées terribles et malveillantes.

Un jour, Xiāngliǔ dit à son maître.

« Milord, je reviens du royaume des mortels et j’ai été alarmé de constater que les humains étaient de fervents adorateurs du feu. »

Gònggōng, le dieu de l’eau, était incrédule et se sentait insulté.

« Milord », continua l’esprit sournois. « Je crois que si vous combattiez et vainquiez le seigneur du feu Zhùróng, votre réputation dépasserait la sienne et les mortels en viendraient à vous vénérer à sa place. »

Le dieu de l’eau, insensé, jaloux et incapable de penser par lui-même, estima que les paroles de son assistant avaient du mérite.

« Le feu est éteint par l’eau », pensa le dieu. « Je vais donner une leçon à ce seigneur du feu arriviste et ses fidèles verront ma véritable grandeur. » Sur ce, Gònggōng, le dieu de l’eau, rassembla ses forces et lança un assaut massif contre Zhùróng, le dieu du feu.

Un combat titanesque

Le dieu de l’eau commandait les vagues et les tempêtes de pluie. Ses forces avançaient impitoyablement vers le domaine du dieu du feu.

Le dieu du feu n’était pas du genre à se laisser faire et riposta !

En voyant l’attaque surprise lancée par le dieu de l’eau. Il déchaîna toute sa fureur. Les flammes brûlaient si fort qu’aucun déluge ne pouvait les éteindre. Le dieu de l’eau subit de lourdes pertes. Confronté aux conséquences de sa propre folie, le dieu de l’eau tenta d’appeler son serviteur. Il n’obtint que des informations selon lesquelles l’esprit Xiāngliǔ avait abandonné le camp et s’était caché.

Le dieu de l’eau se sentit humilié. Incapable de supporter sa honte, il chargea une montagne et l’anéantit par frustration.

Cette montagne s’appelait le mont Bùzhōu et était l’un des quatre piliers soutenant le ciel. Sans son soutien, les cieux se sont inclinés vers l’ouest et, lorsque le sommet de la montagne s’est effondré, un grand trou s’est ouvert dans le ciel. Sur terre, la grande secousse provoquée par l’effondrement de la montagne a fait s’écrouler les terres au sud et à l’est.

Les eaux se sont déversées de la crevasse céleste et le monde a été submergé par ce déluge mortel. Les humains, de plus en plus désespérés, implorèrent la protection de leur mère.

La déesse mère Nǚwā, voyant la situation critique de sa création, chercha à agir.

Elle ramassa des pierres de cinq couleurs différentes au bord d’une rivière et, avec des tas de roseaux séchés, construisit un grand feu avec lequel elle fit fondre les pierres en une substance semblable à un mortier. À l’aide de ce mortier de cinq couleurs, la déesse commença à réparer minutieusement le trou dans le ciel. Le travail était lent et laborieux, mais la déesse y parvint et son travail permit de calmer la tempête et l’inondation.

Ses enfants furent sauvés.

La montagne détruite, cependant, était irréparable. Les cieux s’inclinaient vers l’ouest et la terre vers l’est. C’est pourquoi, selon les anciens Chinois, le soleil, la lune et la plupart des corps célestes se déplaçaient vers l’ouest et se couchaient à l’ouest, et pourquoi tous les grands fleuves continentaux d’Asie de l’Est coulaient vers l’est, en direction du Pacifique.

*Ce texte est traduit de l’anglais avec l’aimable autorisation du site Islandfolklore.com.
Retrouvez l’article original en cliquant sur le lien suivant.


📰 En savoir ➕ 📰

Pour #approfondir et #compléter votre lecture, nous vous recommandons de découvrir les articles suivants :


📱 Nos newsletters 📱

Abonnez-vous gratuitement à nos newsletters thématiques sur insidetaiwan.net pour des mises à jour régulières, des insights et une exploration approfondie de Taiwan, allant de sa culture à ses évolutions économiques et sociales.

  • ⏯ Votre #Echo de Taïwan : Un aperçu de Taiwan, avec des anecdotes, des actualités, du vocabulaire, des faits culturels et bien plus pour tous les publics.
  • ⏯ Newsletter #Economique Des analyses approfondies sur les tendances, opportunités et défis économiques de Taiwan, un acteur clé mondial
  • ⏯ Newsletter #Touristique : Des découvertes, des conseils, des activités, des astuces et des promotions pour explorer la diversité de Taïwan.
  • ⏯ #Perspectives Taïwanaises : Explorez la société taïwanaise, mettant en lumière ses tendances, débats et transformations actuelles


💞 Soutenez-nous 💞

  • ⏯ Nous soutenir #financièrement
  • ⏯ S’inscrire à nos #Newsletters
  • ⏯ Nous suivre sur nos #réseaux sociaux
  • ⏯ Devenir #partenaire
  • ⏯ Proposer des #articles et du #contenu
  • ⏯ Découvrir nos offres #professionnelles (Publicités, Conseils…)

Pour découvrir nos offres rendez-vous sur la page dédiée (Nous soutenir) ou contactez-nous pour collaborer avec nous.

Partager l'article

À propos de l'auteur

  • Island Folklore

    Island Folklore est un répertoire en ligne des contes populaires, de l'histoire, des légendes, des mythes et des traditions de Taïwan : Des contes autochtones austronésiens aux récits des colons sinisés, des coutumes importées par les colons japonais aux croyances introduites par les missionnaires indo-européens.

Vous aimez Inside Taïwan ?
Devenez acteur de ce projet

Laisser un commentaire

04.

Abonnez-vous à nos newsletters pour une exploration approfondie de Taiwan

Contenus sponsorisés