Bulles et perles

Découvrez le thé à bulles taïwanais : une fusion moderne de thé Oolong, tapioca et saveurs rafraîchissantes, appréciée mondialement.

Partager l'article

Innovation taïwanaise moderne en matière de thé, le thé à bulles a conquis les Night Market, les salons de thé et pris le monde d’assaut !

Un monde de thé

Le climat subtropical chaud et humide de Taïwan et son relief montagneux ont toujours été propices à la production de thés de qualité.

Les Taïwanais apprécient depuis longtemps certaines des variétés de thé Oolong les plus prisées et, ces dernières années, de nouvelles innovations ont permis à cette boisson d’atteindre de nouveaux niveaux de popularité, non seulement parmi les traditionalistes, mais aussi auprès d’une toute nouvelle génération de consommateurs dans le monde entier.

L’expérience taïwanaise en matière de thé n’a pas seulement été couronnée de succès à Taïwan ; des rues de Los Angeles aux salons de thé du centre-ville de Toronto, dans toutes les communautés de l’Asie de l’Est, du Sud-Est, en Europe et au-delà, les consommateurs ont adopté avec enthousiasme le thé à bulles taïwanais !

Une invention taïwanaise

Le thé à bulles, également connu sous le nom de thé au lait perlé ou de thé boba, a été concocté pour la première fois à Taïwan dans les années 1980. Sa création s’inspire d’une multitude de sources différentes et rompt avec de nombreuses pratiques traditionnelles. Depuis, cette boisson est devenue très populaire.

La première percée peut ne pas apparaître comme une innovation majeure de nos jours. Mais dans une culture où le thé est traditionnellement dégusté chaud, l’un des premiers obstacles que le thé taïwanais a dû surmonter pour devenir le désormais célèbre thé à bulles a été de devenir frais – littéralement.

S’inspirant du café glacé japonais, les créateurs du thé à bulles ont expérimenté le refroidissement du thé taïwanais sucré. Ils ont ainsi transformé cette boisson à infusion lente et à consommation lente en une boisson excitante et rafraîchissante adaptée à la chaleur estivale de Taïwan et à sa vie nocturne animée, tout en augmentant considérablement son attrait pour les jeunes consommateurs.

Billes de Tapioca – Copyright : Wiki Commons

Le secret : le Tapioca

Le tapioca, abréviation de « perles de tapioca », est un type de dessert créé à partir de l’extrait amylacé de la racine de manioc. Originaire du Nouveau Monde, cette substance a été introduite en Extrême-Orient et est devenue un ingrédient populaire dans diverses formes de desserts et de sucreries d’Asie de l’Est, comme le fenyuan.

Après que les Taïwanais se soient habitués à boire du thé au lait sucré et réfrigéré, l’étape suivante n’a pas tardé à être franchie. Les connaisseurs de thé taïwanais ont commencé à combiner le tapioca, l’aliment de base des desserts d’Asie orientale, avec le thé au lait nouvellement perfectionné pour créer le premier thé à bulles !

Dans les années 1990, le bubble tea taïwanais est devenu omniprésent dans les salons de thé et les marchés de nuit. La boisson s’est internationalisée dans les années 2000 et a commencé à se répandre dans les régions voisines. Du Japon à la Corée, en passant par Hong Kong et la Chine, cette boisson rafraîchissante a commencé à conquérir le cœur des consommateurs de toute l’Asie.

Aujourd’hui, le bubble tea taïwanais est populaire dans le monde entier, les gens forment de longues files d’attente devant les maisons de thé et les magasins taïwanais les plus populaires pour boire une gorgée de cette boisson rafraîchissante !

*Ce texte est traduit de l’anglais avec l’aimable autorisation du site Islandfolklore.com.
Retrouvez l’article original en cliquant sur le lien suivant.


Retrouvez toutes les histoires, anecdotes, mythes et légendes de Taïwan avec Island Folklore


Abonnez vous à l’une de nos newsletter thématiques pour en apprendre plus sur Taïwan.

Partager l'article

À propos de l'auteur

  • Island Folklore

    Island Folklore est un répertoire en ligne des contes populaires, de l'histoire, des légendes, des mythes et des traditions de Taïwan : Des contes autochtones austronésiens aux récits des colons sinisés, des coutumes importées par les colons japonais aux croyances introduites par les missionnaires indo-européens.

Laisser un commentaire