Festival des lanternes : origines et célébrations

Découvrez les traditions et les célébrations du Festival des Lanternes, marquant la fin du Nouvel An lunaire !
Dragon en lanterne - Copyright : Pixabay

Partager l'article

Le Festival des Lanternes (元宵節 ; Yuánxiāo jié), aussi appelé Festival de Shangyuan (上元節 ; Shàngyuán jié), est une célébration chinoise le 15e jour du premier mois du calendrier lunaire, marquant la pleine lune. Célébré en février ou début mars, il clôture les festivités du Nouvel An lunaire. Depuis les Han occidentaux, les enfants sortent la nuit avec des lanternes en papier, résolvant des énigmes (猜燈謎 ; cāidēngmí).

Autrefois simples, les lanternes étaient réservées à l’empereur, mais elles sont désormais ornées de motifs complexes, symbolisant le renouveau personnel. Souvent rouges pour la bonne fortune, ce festival, est distinct du Festival de la Mi-automne, parfois appelé « festival des lanternes » dans certaines régions asiatiques et devenu populaire dans les pays occidentaux.

Les origines de cette célébration

Une origine bouddhiste

Plusieurs hypothèses circulent sur l’origine du festival des lanternes. Ses origines remontent à plus de 2 000 ans et sont généralement liées au règne de l’empereur Wen de la dynastie Han. L’empereur, qui soutenait le bouddhisme, avait constaté que les moines bouddhistes allumaient des lanternes dans les temples le quinzième jour du premier mois lunaire. Il a ensuite ordonné à tous les foyers, aux temples et au palais impérial d’allumer des lanternes ce soir-là, et cette pratique est devenue traditionnelle.

La fin de l’obscurité

Une autre origine possible est la célébration de la « fin de l’obscurité hivernale » et de la capacité de la communauté à « se déplacer la nuit avec une lumière artificielle », symbolisée par les lanternes. Sous la dynastie Han, la fête était associée à Ti Yin, la divinité de l’étoile polaire.

Honorer le Dieu Taiyi

Selon une ancienne légende, cette célébration visait à honorer Taiyi, le dieu du ciel, censé contrôler le destin de l’humanité à l’aide de seize dragons. À partir de Qin Shi Huang, le premier empereur de Chine, chaque empereur organisait chaque année des cérémonies somptueuses pour demander à Taiyi des conditions météorologiques favorables et une bonne santé pour lui-même et son peuple.

L’histoire de la grue

Une légende populaire sur l’origine de la fête des lanternes raconte l’histoire d’une grue descendue du ciel sur la terre. Chassée et tuée par des villageois, cela provoqua la colère de l’empereur de Jade. En représailles, il planifia une tempête de feu pour détruire le village le quinzième jour lunaire. Prévenue par la fille de l’empereur, la population accrocha des lanternes rouges, alluma des feux de joie et fit exploser des pétards pour donner l’illusion d’un village en flammes. Les troupes célestes furent trompées et rapportèrent à l’empereur de Jade que le village était en feu, le convainquant de l’épargner. Depuis lors, la fête des lanternes est célébrée chaque année le quinzième jour lunaire avec des lanternes, des pétards et des feux d’artifice.

The Origin of the Lantern Festival 元宵節 | Off the Great Wall

Yuan-Xiao et Dongfang Shuo

Une version alternative des origines de la fête des lanternes met en scène Yuan-Xiao, une servante sauvée par Dongfang Shuo, conseiller de l’empereur, d’une tentative de suicide sous la dynastie Han. Touché par son histoire, Shuo prédit un incendie le quinzième jour lunaire pour attirer l’attention.

Inquiets, les gens demandèrent l’aide de Dongfang Shuo, qui prévoit qu’au treizième jour lunaire, le Dieu du feu enverrait une fée rouge pour incendier la ville. Yuan-Xiao, se faisant passer pour la fée, conseilla de montrer un décret au palais. Les gens suivirent, présentant le décret à l’empereur, qui ordonna de préparer des tangyuans, accrocher des lanternes rouges, et faire exploser des pétards le quinzième jour lunaire. Ils durent aussi porter leurs lanternes dans la rue pour observer les feux d’artifice, trompant l’empereur de Jade et évitant le désastre.

L’empereur suivit le plan avec joie. La nuit du quinzième jour lunaire, les lanternes illuminèrent la capitale, les gens déambulèrent dans les rues et les pétards résonnèrent. La ville semblait être en feu. Les parents de Yuan-Xiao retrouvèrent leur fille au palais. L’empereur décréta que la célébration devait se répéter chaque année, nommant le jour le festival de Yuan-Xiao en l’honneur de la jeune fille aux tangyuans exceptionnels.

Deux autres origines story !

La fête des lanternes est parfois liée au taoïsme. Tianguan, divinité taoïste de la bonne fortune, est honorée le 15ème jour du premier mois lunaire. Les adeptes organisent des activités festives pour prier pour la bonne fortune.

Une légende relie le festival des lanternes à Lan Moon, un guerrier rebelle tué lors de l’assaut de la ville par les rebelles victorieux.

Les traditions liées à la fête

Trouver l’amour

Au début, les jeunes étaient accompagnés dans les rues pour trouver l’amour. Les entremetteurs travaillaient dur pour former des couples. Les lanternes brillantes représentaient la chance et l’espoir. De nos jours, le festival a perdu ces significations dans la plupart des régions de Chine continentale, à Taïwan et à Hong Kong.

Tangyuan ou Yuanxiao

Pendant le festival des lanternes, on consomme le tangyuan ‘湯圓’ (Chine du Sud, Taïwan et Asie du Sud-Est) ou le yuanxiao ‘元宵’ (Chine du Nord). Ces boules de riz gluant sont souvent fourrées de pâte de haricots rouges, de pâte de sésame ou de beurre de cacahuète. Le tangyuan et le yuanxiao diffèrent par leurs méthodes de fabrication et de remplissage. Ils peuvent être bouillis, frits ou cuits à la vapeur, chacun ayant un goût différent. Les Chinois croient que leur forme ronde et les bols dans lesquels elles sont servies symbolisent l’unité de la famille, et que les manger peut apporter harmonie, bonheur et chance pour la nouvelle année.

Handmade Yuanxiao (Tangyuan)(Sweet Rice Dumplings) / 手工搖元宵製作(湯圓)-Taiwanese Traditional Food

Les lanternes

Sous la dynastie des Sui, au VIe siècle, l’empereur Yang invitait des envoyés d’autres pays à venir en Chine pour voir les lanternes colorées et profiter des spectacles de gala. Au début de la dynastie Tang, au septième siècle, les spectacles de lanternes durent trois jours. L’empereur en profite pour lever le couvre-feu, permettant au peuple de profiter des lanternes jour et nuit. Sous la dynastie des Song, la fête fut célébrée pendant cinq jours et les activités commencèrent à se répandre dans de nombreuses grandes villes chinoises.

Le déploiement de lanternes est un événement majeur au quinzième jour du premier mois lunaire dans le monde sinophone. Par exemple, Chengdu, dans la province du Sichuan, organise une foire aux lanternes dans le parc de la culture. A Pingxi à Taïwan, des milliers de lanternes, avec les vœux de l’année, sont relâchées dans le ciel illuminant la nuit noire…

Un événement populaire et festif

La danse du lion (舞獅), la marche sur échasses (踩高蹺), les danses du dragon (耍龍燈) sont des activités très populaires le jour du festival et les jours suivants.

Le jeu des devinettes (猜燈謎)

Selon les historiens, l’énigme inscrite sur une lanterne devient populaire dès la dynastie des Song du Nord (960-1126) Elle consiste à résoudre des énigmes collées sur trois côtés de la lanterne, le quatrième côté étant bloqué par le possesseur de la lanterne. Les thèmes des énigmes peuvent être variés, tirés de classiques, de biographies, de poèmes, d’histoires et de romans célèbres, de philosophes, de proverbes, de noms d’oiseaux, d’animaux, d’insectes, de fleurs, d’herbes, de légumes et de plantes aromatiques. Les participants peuvent soumettre leurs réponses à l’animateur pour vérification et recevoir une « récompense pour l’énigme » en cas de bonne réponse, incluant de l’encre, du papier, des pinceaux, des éventails, des sachets parfumés, des fruits ou des produits comestibles.

Exemple de devinette :

Cette devinette est extraite du Récit n° 22 du Rêve dans le Pavillon rouge

猴子身轻站树梢. (打一*果名).
Hóuzi shēn qīng zhàn shù shāo (dǎ yī guǒ míng).
Un singe au corps gracile se dresse sur la cime d’un arbre (Donnez le nom d’un fruit).

Cliquez ici pour avoir la réponse à l’énigme !
  • Le Litchi
  • Le mot 荔枝 [lìzhī], « litchi », est en effet un quasi-homophone du mot 李子[lǐzi], « prune ». Seuls changent les tons et, pour le deuxième caractère, la consonne : [zh] se prononce « dj » et [z] se prononce « dz ».
  • Or le premier caractère du mot « prune »  (qui veut dire « prunier ») s’écrit avec le caractère  [mù], « arbre », en partie supérieure et le caractère  [zǐ], « enfant », en partie inférieure. On lui ajoute le suffixe [zi], qui signifie aussi « objet minuscule », pour signifier « prune ». Un enfant sous un arbre, c’est exactement l’opposé d’un singe sur la cime d’un arbre.
  • Il s’agit donc, à la fois d’une allusion par les contraires, d’un jeu sur l’homophonie approximative et d’un jeu sur la symbolique de l’écriture.


📰 En savoir ➕ 📰

Pour #approfondir et #compléter votre lecture, nous vous recommandons de découvrir les articles suivants :

  • ⏯ Légendes sur le mois des fantômes Lire l’article en cliquant sur le lien suivant.
  • ⏯ Top 3 des légendes sur le festival des Bâteaux-dragons Lire l’article en cliquant sur le lien suivant.
  •  Où célébrer le festival des lanternes à Taïwan Lire l’article en cliquant sur le lien suivant.


📱 Nos newsletters 📱

Abonnez-vous gratuitement à nos newsletters thématiques sur insidetaiwan.net pour des mises à jour régulières, des insights et une exploration approfondie de Taiwan, allant de sa culture à ses évolutions économiques et sociales.

  • ⏯ Votre #Echo de Taïwan : Un aperçu de Taiwan, avec des anecdotes, des actualités, du vocabulaire, des faits culturels et bien plus pour tous les publics.
  • ⏯ Newsletter #Economique Des analyses approfondies sur les tendances, opportunités et défis économiques de Taiwan, un acteur clé mondial
  • ⏯ Newsletter #Touristique : Des découvertes, des conseils, des activités, des astuces et des promotions pour explorer la diversité de Taïwan.
  • ⏯ #Perspectives Taïwanaises : Explorez la société taïwanaise, mettant en lumière ses tendances, débats et transformations actuelles.


💞 Soutenez-nous 💞

  • ⏯ Nous soutenir #financièrement
  • ⏯ S’inscrire à nos #Newsletters
  • ⏯ Nous suivre sur nos #réseaux sociaux
  • ⏯ Devenir #partenaire
  • ⏯ Proposer des #articles et du #contenu
  • ⏯ Découvrir nos offres #professionnelles (Publicités, Conseils…)

Pour découvrir nos offres rendez-vous sur la page dédiée (Nous soutenir) ou contactez-nous pour collaborer avec nous.

Partager l'article

À propos de l'auteur

  • Luc

    Fondateur du webzine francophone Insidetaiwan.net Consultant en développement international 🚀des entreprises en Asie du Sud-Est #Taiwan #Tourisme #Société #Culture #Business #Histoire #Foodie

Vous aimez Inside Taïwan ?
Devenez acteur de ce projet

Laisser un commentaire

04.

Abonnez-vous à nos newsletters pour une exploration approfondie de Taiwan

Contenus sponsorisés