Entre contribution et préjugés : la communauté indienne à Taïwan face au racisme

Les défis de la communauté indienne à Taïwan face au racisme, entre intégration, préjugés et diversité culturelle

Partager l'article

La communauté indienne à Taïwan, victime d’une vague de racisme en ligne déclenchée par une proposition gouvernementale, est confrontée à un défi majeur : naviguer entre sa contribution essentielle à la société taïwanaise et les préjugés profondément enracinés. Cet équilibre délicat soulève des questions importantes sur l’intégration, la diversité culturelle et la lutte contre le racisme dans un contexte moderne et interconnecté.

Choc et tristesse chez les Indiens de Taïwan face au racisme en ligne

La communauté indienne résidant à Taïwan a été confrontée à un racisme en ligne alarmant, exacerbé par une proposition gouvernementale visant à augmenter le nombre de travailleurs migrants indiens dans le pays. Cette situation a déclenché une diffusion massive de stéréotypes négatifs et de fausses informations sur les médias sociaux, en particulier sur des plateformes telles que Dcard, qui est très populaire à Taïwan.

Labor minister denies that Taiwan will bring in 100,000 Indian migrant workers|Taiwan News

Parmi les préjugés véhiculés en ligne, plusieurs se sont démarqués par leur caractère particulièrement nocif et discriminatoire :

  1. Préjugés sur les compétences professionnelles : Un stéréotype courant était que les travailleurs migrants indiens étaient moins qualifiés ou moins compétents que les travailleurs locaux. Des commentaires en ligne suggéraient faussement que les Indiens étaient embauchés uniquement en raison de coûts salariaux inférieurs, et non en raison de leurs compétences ou de leur expérience.
  2. Stéréotypes culturels : Des messages en ligne véhiculaient des idées fausses sur la culture indienne, la présentant comme radicalement différente ou incompatible avec la culture taïwanaise. Par exemple, certains commentaires exagéraient les différences dans les habitudes alimentaires ou les pratiques religieuses, les utilisant pour justifier une opposition à l’intégration des Indiens dans la société taïwanaise.
  3. Accusations de criminalité : Un préjugé particulièrement dangereux était l’association des hommes indiens avec la criminalité. Des rumeurs infondées circulaient en ligne, prétendant que l’augmentation de la population indienne entraînerait une hausse de la criminalité, et que les femmes taïwanaises ne seraient plus en sécurité dans les rues de Taïwan. Bien qu’aucune étude ne tendent à prouver ces propos, ils sont très tenaces.
  4. Discriminations sur l’hygiène : Des commentaires en ligne propageaient l’idée fausse que les Indiens avaient de mauvaises pratiques d’hygiène, ce qui alimentait la peur et la méfiance. Certains propos affirmaient que les Indiens ne se lavent qu’une fois par semaine et ne se lavent pas les dents. Ces affirmations, sans fondement, contribuaient à la stigmatisation et à l’isolement social des Indiens résidant à Taïwan.
  5. Généralisations sur le comportement : Certains messages sur les réseaux sociaux faisaient des généralisations négatives sur le comportement des hommes indiens, les dépeignant de manière uniformément négative. Quand aux femmes indiennes elles ne seraient bonnes qu’à enfanter, rester à la maison et ne correspondrait en rien à la femme indépendante taïwanaise

Sachant qu’en 2022, Taïwan comptait environ 5 000 citoyens indiens. La communauté indienne de Taïwan se compose d’hommes d’affaires, de restaurateurs, d’universitaires, d’ingénieurs, d’artistes, d’étudiants et de penseurs. La plupart des Indiens de Taïwan occupent des emplois de cols blancs et sont considérés comme faisant partie des expatriés les plus instruits.

Ces préjugés, en se propageant en ligne, ont non seulement créé une atmosphère d’inquiétude et de tension au sein de la communauté indienne, mais ont également posé des défis importants en termes de cohésion sociale et de respect mutuel à Taïwan.

Travailleurs indiens – Copyright : haoprophoto

L’expérience des Indiens à Taïwan : entre contribution et discrimination

La communauté indienne à Taïwan, bien qu’ayant largement contribué au dynamisme de l’économie et de la société taïwanaise, fait face à des défis notables en termes de perception et de reconnaissance. Des individus comme Priya Lalwani Purswaney, qui a travaillé pendant plus de trois décennies à Taïwan, témoignent de la complexité de leur situation, oscillant entre une contribution appréciée et des expériences de discrimination.

Leur apport est indéniable dans divers secteurs, notamment dans les domaines académiques, économiques et scientifiques. Les étudiants indiens, reconnus pour leur assiduité et leur intelligence, jouent un rôle crucial dans la vitalité des universités taïwanaises, en particulier dans un contexte de vieillissement démographique et de fermeture de certaines institutions éducatives. Les travailleurs indiens, quant à eux, comblent efficacement les lacunes de la main-d’œuvre et contribuent à la diversité culturelle et professionnelle de Taïwan.

What’s Living In Taiwan Like for Indians ?|印度人在台灣生活的感受 ? 街訪外國人

Cependant, cette contribution est souvent éclipsée par des préjugés enracinés et une méconnaissance de la culture indienne. Priya Lalwani Purswaney et d’autres membres de la communauté expriment un sentiment de trahison et d’incrédulité face à des attitudes discriminatoires. Ces sentiments sont exacerbés lorsque les préjugés prennent racine même dans des environnements censés être ouverts et inclusifs, comme les établissements éducatifs. Des incidents où des étudiants indiens se voient traités différemment ou sont confrontés à des idées fausses sur leur culture et leur pays d’origine sont rapportés, mettant en lumière les lacunes en matière d’éducation interculturelle.

Ces expériences soulignent la nécessité impérieuse de sensibilisation et d’éducation pour combattre les stéréotypes et favoriser une meilleure compréhension de la diversité culturelle. Il est crucial de reconnaître que les préjugés et la discrimination ne sont pas des problèmes isolés, mais qu’ils affectent la qualité de vie et les opportunités des individus concernés. En outre, ils nuisent au tissu social et à l’image de Taïwan en tant que société progressiste et inclusive.

La communauté indienne, en appelant à un changement d’attitude et à une meilleure compréhension de leur culture, souhaite non seulement améliorer leur situation personnelle, mais aussi enrichir le dialogue interculturel à Taïwan. Cette démarche vise à créer une société plus accueillante et inclusive, où la diversité est vue non comme une menace, mais comme une richesse à valoriser. Pour y parvenir, une collaboration entre les communautés, les institutions éducatives et les décideurs politiques est essentielle afin de promouvoir des politiques et des initiatives qui favorisent l’intégration et le respect mutuel.

Diwali avec des vendeurs de nourriture, 2023 – Copyright : CNA

Vers une meilleure compréhension culturelle

Ces incidents de racisme en ligne subi par la communauté indienne à Taïwan met en évidence un problème plus profond et systémique : une méconnaissance flagrante de la société et de la culture indiennes dans l’île. Ce manque de compréhension culturelle ne se limite pas à des interactions individuelles sur les plateformes numériques, mais s’étend aux politiques publiques, en particulier en ce qui concerne les travailleurs migrants. Cette situation a suscité des appels à des actions concrètes, non seulement pour remédier aux préjugés et aux malentendus, mais aussi pour renforcer les échanges culturels et médiatiques entre Taïwan et l’Inde.

L’Association taïwanaise d’études indiennes a joué un rôle clé dans l’articulation de ces préoccupations, appelant le gouvernement taïwanais à prendre des mesures pour améliorer la compréhension de la culture indienne. Cette démarche vise à dépasser les stéréotypes et à encourager un dialogue interculturel plus riche et plus nuancé. En renforçant les liens bilatéraux, non seulement dans le domaine économique mais aussi culturel et éducatif, Taïwan peut contribuer à créer un environnement plus inclusif et respectueux pour tous ses résidents, quelle que soit leur origine.

Indian Diaspora in Taiwan Celebrates Independence Day | TaiwanPlus News

La réaction en Inde à cet incident est également un point crucial. Elle a le potentiel d’affecter les relations futures et la perception de Taïwan au sein de la communauté internationale. Les médias indiens ont déjà commencé à couvrir cette affaire, influençant l’opinion publique en Inde. Certains commentateurs en Inde ont suggéré de réévaluer l’envoi de travailleurs à Taïwan, ce qui pourrait avoir des conséquences économiques et diplomatiques significatives pour Taïwan.

Cette situation souligne l’importance de la diplomatie culturelle et de l’éducation interculturelle dans les relations internationales modernes. Pour Taïwan, qui cherche à établir sa présence sur la scène mondiale et à renforcer ses liens avec divers pays, il est essentiel de reconnaître et de valoriser la diversité culturelle. Cela implique de déployer des efforts concertés pour promouvoir une meilleure compréhension des différentes cultures, en particulier celles des communautés migrantes présentes sur son sol.


Pour découvrir les débats de société à Taïwan lisez nos articles dédiés


Et pour en apprendre plus sur Taïwan, abonnez vous à l’une de nos Newsletters gratuites

Partager l'article

À propos de l'auteur

  • Luc

    Fondateur du webzine francophone Insidetaiwan.net Consultant en développement international 🚀des entreprises en Asie du Sud-Est #Taiwan #Tourisme #Société #Culture #Business #Histoire #Foodie

Laisser un commentaire