Démocratie à Taïwan : classement et progrès face au reste de l’Asie

La démocratie à Taïwan est un modèle progressiste en Asie, faisant face à des défis mais restant exemplaire.

Partager l'article

Taïwan est souvent mis en avant comme l’un des pays les plus progressistes d’Asie. Après un passé tumultueux et plusieurs colonisations, l’île a pu s’affirmer comme une démocratie moderne et un modèle pour d’autres pays asiatiques. Qu’est ce qui fait de Taïwan une démocratie ? Quelle est sa position en Asie ? Réponse à quelques questions.

Qu’est ce qui fait de Taïwan une démocratie ?

Comme la France, Taïwan est considéré comme une démocratie en raison de plusieurs facteurs clés :

Des élections libres et équitables :

Taïwan organise des élections régulières et transparentes pour son président, son législatif et ses postes locaux. Ces élections se déroulent avec un haut degré d’équité et d’intégrité.

Les prochaines élections présidentielles se tiendront le 13 janvier 2024.

Tsai Ing-wen, présidente de Taïwan – Copyright : Cornell Chronicle

Un système multipartite :

Taïwan possède un système multipartite dynamique où plusieurs partis politiques peuvent participer librement aux élections, assurant ainsi la concurrence politique et la représentation de tous.

Ce système est dominé par deux partis, le Kuomintang (KMT), qui est largement favorable à un rapprochement avec la Chine continentale et au statu quo, et le Parti Démocratique Progressiste (DPP), qui est largement favorable au nationalisme et à l’indépendance de Taïwan.

Un état de droit :

L’île dispose d’un État de droit bien établi, avec un pouvoir judiciaire indépendant qui respecte la constitution et protège les droits individuels.

Freedom House classe Taïwan parmi les pays les plus « libres » d’Asie, avec une note de 1 pour les droits politiques et les libertés civiles (sur une échelle de 1 à 7, 1 étant la note la plus élevée).

Des libertés civiles :

Les citoyens Taïwanais jouissent de nombreuses libertés civiles, notamment la liberté d’expression, d’assemblée et de presse, qui sont des composantes essentielles d’une société démocratique.

Le pays est classé 35ème dans le dernier classement mondial de la liberté de la presse établi par Reporters sans frontières, sur un total de 180.

C’est également le pays asiatique le mieux classé.

Public d’élèves lors des présidentielles – Copyright : Brookings Institution

Contrôle et équilibre :

Le gouvernement est structuré avec des mécanismes de contrôle et d’équilibre entre ses branches (comprenant l’exécutif, le législatif et le judiciaire), pour éviter la concentration du pouvoir.

Une société civile :

Taïwan possède une société civile forte avec des ONG actives, des groupes de défense des droits de l’homme et une population engagée qui contribuent à rendre le gouvernement responsable.

L’île est considérée comme le pays le plus progressiste en Asie quant aux droits LGBT.

Taïwan est aussi classée au premier rang des pays asiatiques dans l’indice d’égalité des sexes selon le classement des Nations Unies.

Une transition pacifique du pouvoir :

Taïwan a connu de multiples transitions pacifiques du pouvoir entre les partis politiques, démontrant ainsi la stabilité de son système démocratique.

Il est important de noter que le statut démocratique de Taïwan fait l’objet d’un débat géopolitique en raison de sa relation complexe avec la Chine, puisque la Chine revendique Taïwan comme son territoire. Néanmoins, Taïwan continue de fonctionner en tant que démocratie séparée et prospère.

La démocratie dans le reste de l’Asie

Malgré les inquiétudes légitimes suscitées par l’érosion des libertés démocratiques dans des pays comme la Thaïlande, les Philippines, le Myanmar et le Sri Lanka, il est important de conserver une perspective historique. En 2020, l’Asie est beaucoup plus libre et démocratique qu’elle ne l’était pendant la guerre froide. Tout aussi important, le soutien à la gouvernance démocratique reste fort en Asie.

L’enquête la plus récente du Pew Research Center portant sur six démocraties asiatiques (Australie, Inde, Indonésie, Japon, Philippines et Corée du Sud) révèle des niveaux élevés de soutien à la démocratie dans les pays interrogés. Toutefois, il convient de noter que les démocraties les plus consolidées de la région sont celles qui affichent le plus grand mécontentement à l’égard des performances démocratiques : le Japon et la Corée du Sud.

Manifestation pro-démocrate en Thaïlande – Copyright : EPA

D’après l’index de démocratie de The Economist, Taïwan serait classé 10ème au niveau global, devant l’Australie (15ème), le Japon (16ème) mais après la Nouvelle-Zélande (2ème). Retrouvez un comparatif des classements sur ces dernières années en cliquant sur le lien suivant.

La Liberté de la Presse

Le rapport annuel de Reporters sans frontières a lancé une sévère mise en garde contre les progrès de l’intelligence artificielle et sa capacité à créer de faux contenus.

L’indice classe les pays en fonction de l’environnement de la liberté de la presse pour les journalistes. Sur les 180 pays inclus dans le classement, 70 % ont été qualifiés de « mauvais ».

En 2022, la France était classée 26/100 alors que Taïwan était à la 38ème position. Seulement la Nouvelle-Zélande (11) et le Bhutan (33) surpassaient Taïwan dans la zone Asie.

Retrouvez un comparatif des indices des classements de ces dernières années en cliquant sur le lien suivant.

Concernant les droits LGBT+ : l’Equality Index

L’indice juridique évalue les droits et libertés juridiques dont jouissent les personnes LGBTQ+, tandis que l’indice d’opinion publique évalue l’opinion du grand public dans chaque région.

En Asie, la première place reviendrait à l’Inde avec un indice juridique de 82/100 et un indice d’opinion publique de 55/100.

Taïwan arrive à la deuxième place avec un indice juridique de 86 mais un indice d’opinion publique de 48.

Wang Yi (droite) et Meng You-me lors de leur mariage militaire – Copyright : EPA

Retrouvez le classement complet de l’Equality Index en cliquant sur le lien suivant

Que pensent les Taïwanais de leur démocratie ?

Malgré des classements favorables, le public de l’île a des opinions mitigées sur son système démocratique. Dans le World Values Survey de 2012, 40 à 60 % des Taïwanais ont exprimé leur confiance dans le gouvernement central, la fonction publique, les forces armées et les tribunaux, mais ont évalué la presse à 28,4 %, le Yuan législatif (le parlement) à 27,6 % et les partis politiques à 22,4 %.

Célébration à Taïwan après le vote du mariage pour tous – Copyright : Carl Court

L’Asian Barometer Survey a mené plusieurs enquêtes sur les attitudes du public qui sondent le degré de satisfaction à l’égard de la démocratie taïwanaise de diverses manières. Voici l’ensemble des réponses de 2014, le dernier sondage à avoir été réalisé :

  • 88 % soutiennent l’idée que la démocratie reste la meilleure forme de gouvernement, quels que soient ses problèmes.
  • 84 % pensent que « la démocratie est adaptée à notre pays ».
  • 76 % pensent que la démocratie est capable de résoudre les problèmes de la société.
  • 68 % pensent que Taïwan est une démocratie, même si certains pensent qu’elle a des « problèmes mineurs ».
  • 63 % sont satisfaits du fonctionnement de la démocratie à Taïwan.
  • 63 % pensent que « la démocratie a toujours été préférable ».

Pour une analyse en profondeur de ces résultats, nous vous recommandons de lire l’article (en anglais) de Richard C. Bush pour Brookings.edu à retrouver en cliquant sur ce lien


Découvrez nos articles sur la société et la démocratie taïwanaise


Pour en apprendre plus sur les enjeux de société qui traversent la société contemporaine taïwanaise, abonnez vous à notre newsletter thématique et gratuite.

Partager l'article

À propos de l'auteur

  • Anaïs

    Anaïs Denquin a passé les 5 dernières années à explorer les montagnes et rivières de Taïwan. Membre active pour la protection environnementale, elle organise des évènements de sensibilisation et des cleanups afin de préserver l’île et son écosystème.

Laisser un commentaire

Notre page Instagram

Notre page Facebook

Newsletter

Recevez nos derniers articles par mail ainsi que du contenu exclusif.
Nous n’envoyons pas plus d’un mail par mois.

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien présent dans nos emails.