Les 10 produits qui surprennent les Taïwanais dans les supermarchés français

Découvrez les 10 produits alimentaires qui surprennent le plus les Taïwanais dans les supermarchés français.
Rayon de supermarchés français - Copyright : Pixabay

Partager l'article

Lorsqu’un Français découvre un supermarché à Taïwan pour la première fois, il est étonné par plusieurs aspects : la grande variété de nouilles instantanées, le choix presque infini de riz et la diversité des sauces soja. De manière similaire, un Taïwanais qui fait ses premiers pas dans un supermarché français sera également surpris par certains produits. Quels seront-ils ?

Voici une liste de produits que les Taïwanais peuvent trouver étranges ou étonnants, basée sur l’expérience de mes proches, de mes amis et de leurs préférences personnelles. Il est probable que d’autres produits aient été remarqués par d’autres personnes, n’hésitez donc pas à partager vos observations. Cette liste ne prétend pas être un sondage ou une étude exhaustive.

Riz en sachet cuisson rapide

Le riz en sachet cuisson rapide et les riz parfumés micro-ondables, tels que riz à la tomate et riz à l’indienne, sont probablement le produit le plus surprenant pour un Taïwanais se rendant dans un supermarché français. En effet, le riz est un produit de base pour les Taïwanais, facile et rapide à cuire. Pour eux, ce qui nous paraît simplifier la cuisson du riz, ressemble plus à une complication et à des étapes inutiles !!!

Une anecdote que probablement d’autres personnes que moi ont vécue Une amie Taïwanaise, qui voulait cuisiner chez moi, m’a proposé de préparer du riz. En trouvant un sachet de riz prêt à cuire, elle a choisi de l’ouvrir et de verser le riz directement dans la casserole ! 😂 Elle a été plus que surprise quand je lui ai expliqué qu’il fallait faire bouillir l’eau et mettre le sachet de riz dans la casserole d’eau bouillante !

Comment cuire le riz en sachet ?

Les salades

Toutes ces sortes de salades sont une belle découverte pour les Taïwanais. Batavia, scarole, mesclun, laitue, romaine, feuille de chêne, frisée, roquette, cresson… et bien d’autres encore, le choix semble vaste. De plus, les salades sont présentées de différentes manières : entières, juste les cœurs, en sachet fraîcheur… et on peut les trouver dans différents rayons, primeur, fraîcheur… Ce qui ne manque pas de dérouter les visiteurs de Taïwan. Les salades composées disponibles au rayon traiteur ou pour un déjeuner rapide sont une véritable aventure pour les Taïwanais.

Un jour, j’ai demandé à mon amie taïwanaise d’acheter une salade pour midi. Sa réponse a été un texto rempli de points d’interrogation et de smileys : « But which one ???????? 😱😱😱😱😱 ». Cela montre à quel point le choix des salades a pu être difficile pour elle.

les diférentes sortes de salades:Batavia roquette rougette carmine

Les yaourts

Ici, il s’agit de l’ensemble du rayon, pas seulement d’un produit unique. Le rayon des yaourts et des crèmes desserts est une véritable caverne d’Ali Baba pour les Taïwanais en visite en France. Il propose une multitude de parfums, de saveurs, de textures et de types de yaourts : yaourts mixés, nature, aux fruits, brassés, à boire, crèmes desserts, fromage blanc, petits-suisses, faisselles, yaourts aromatisés aux gâteaux… En somme, un Taïwanais qui se trouve face au rayon des yaourts en France doit sûrement ressentir ce qu’un Français éprouve en se retrouvant devant le rayon des nouilles instantanées à Taïwan.

Un de mes amis taïwanais qui a étudié en France et passé un an à Nice achetait un nouveau parfum de yaourt chaque semaine pour en goûter un maximum… Malheureusement, il n’a pas pu tous les essayer car de nouvelles saveurs apparaissaient régulièrement ! Maintenant, vivant à Taïwan, il m’a avoué que c’est ce qui lui manque le plus de la France. Je soupçonne tout de même que ce sont surtout les célèbres languettes des pots de crème caramel qui lui manquent ! Pour ma part, depuis que je vis à Taipei, ce sont les yaourts qui me manquent énormément, bien avant la charcuterie et le fromage. Je ne supporte plus leur pudding (qui n’est en fait qu’une crème caramel… soyons honnêtes !) !

Produit du jour : le yaourt

Le(s) jambon(s)

Les Taïwanais sont surpris, non pas par le produit lui-même, car le jambon est assez facile à trouver à Taïwan, indépendamment de nos préférences occidentales. Ce qui les surprend vraiment, c’est notre capacité à offrir une si grande variété d’un produit en apparence simple. En tant qu’amateur de charcuterie, je ne qualifierais pas le jambon de produit simple, mais ne chipotons pas sur ce détail. Une fois de plus, prenons l’exemple de ma fameuse amie taïwanaise (elle va finir par me maudire… 😅).

Moi : Oh you are at the supermarket. Can you buy some ham for tonight ?
Elle : Yes ! I know this, it will be easy for me !

Elle (10 minutes plus tard…) : What’s the fuck ? Why do you have all these ham ???

Je peux comprendre sa perplexité. Tant le choix d’un jambon peut s’avérer difficile pour un néophyte : jambon blanc, cuit au torchon, à la parisienne, supérieur, avec ou sans couenne, cuit à l’os, épaule ou jambon, en dés, en tranches, en bloc… Sans oublier les jambons crus italiens, espagnols, allemands, basques, locaux, ainsi que d’autres types de jambons tels que ceux à la dinde, au poulet, et les viandes séchées comme celle des grisons. Je crois sincèrement qu’elle m’a maudit ce jour-là. Même si maintenant, elle est devenue une fan et une experte en jambon !

Notre produit du jour : le jambon

Le beurre

Pour de nombreux Taïwanais, un des produits alimentaires qui symbolise la France après le fromage et le vin, c’est certainement le beurre. Représentant emblématique de la cuisine française, que ce soit pour les sauces ou les tartines, aucun Taïwanais ne peut imaginer ce produit manquant dans les réfrigérateurs, les tables et les foyers des Français. Ce qui étonne une fois de plus les visiteurs de Taïwan, c’est la diversité de choix qui s’offre à nous lorsque nous devons acheter du beurre.

Que ce soit salé, demi-sel, doux, beurre allégé, spécial cuisson, spécial tartine, motte de beurre, beurre cru, fin, extra-fin et les 3 beurres protégés par une AOP (Issigny, Bresse et Poitou Charentes)… nous avons une grande variété de choix en ce qui concerne le beurre. Lorsque je vivais en France, j’avais 3 sortes de beurre dans mon réfrigérateur : un pour tartiner, un demi-sel et un beurre ordinaire pour une utilisation quotidienne !

Une autre anecdote me vient à l’esprit… C’était lorsque mon amie est rentrée toute contente d’elle-même du supermarché avec une tablette de « beurre », pensant avoir réussi à faire ses courses seule… Quelle déception ce fut pour moi de découvrir que c’était en réalité de la margarine ! Je n’ai pas eu le cœur de lui dire que ce n’était pas du beurre… C’est pourquoi, à chaque voyage en France pendant quelques années, elle m’a acheté de la margarine en pensant me faire plaisir, jusqu’à ce qu’un soi-disant ami bien intentionné, lui fasse remarquer que ce n’était pas du beurre !

Notre produit du jour : le beurre

Le lapin

Les Taïwanais ont une alimentation variée, avec une cuisine qui offre une grande diversité autant dans les techniques de cuisson que dans les ingrédients. Ils cuisinent presque toutes sortes de viandes, à l’exception du lapin, qui est rare à trouver sur les tables taïwanaises. Peu de restaurants proposent des plats à base de lapin, au point qu’il n’existe pas de recette locale pour cette viande, alors qu’il en existe pour presque toutes les autres.

Les Taïwanais sont surpris en se rendant en France lorsqu’ils trouvent du lapin dans les rayons boucheries des supermarchés et apprennent que certaines recettes emblématiques de la gastronomie française sont à base de cet animal, notamment le lapin à la moutarde, le lapin sauté chasseur, la terrine de lapin ou le civet de lapin au vin rouge.

Si les Taïwanais consomment peu de lapin, c’est principalement en raison de l’affection qu’ils portent à ces animaux en tant qu’animaux de compagnie (car ils sont paisibles, adorables, doux, soignés et affectueux…) et qu’ils sont considérés comme faisant partie intégrante de la famille, à l’instar des chats et des chiens. On ne mange pas les membres de sa propre famille… ça ne se fait pas ! C’était un peu comme avec les vaches pendant de nombreuses années dans les campagnes taïwanaises.

Recette de lapin à la créme

Les jus de fruits

Dans les supermarchés et les épiceries de Taiwan, on peut trouver une variété de sodas, de thés glacés parfumés et de laits aromatisés, mais curieusement, il manque un produit dans ces rayons : les jus de fruits. Je ne parle pas des jus chimiques aux couleurs flashy et improbables dignes d’une marche des fiertés à Londres ou Taipei, mais des vrais jus de fruits frais, des purs jus, des concentrés ou des nectars. Cette boisson que l’on trouve partout en France, à la maison, dans les cafés. Et que l’on peut savourer à n’importe quel moment de la journée.

En voyageant en France, de nombreux Taïwanais apprécient les jus de fruits et les adoptent rapidement. De retour à Taïwan, ils regrettent la diversité des jus français. Vivant à Taipei, je me suis procuré un extracteur de jus pour préparer mes propres boissons. Les jus de fruits sont indispensables pour moi, au point que mes amis taïwanais me disent régulièrement « You are so french », ce que je prends comme un compliment, même si ce n’était pas l’intention initiale.

Jus de fruits : quels sont les meilleurs pour la santé ? – La Quotidienne

Les boîtes de conserve et les bocaux

Encore une fois, les Taïwanais ne sont pas surpris par le simple fait de trouver des boîtes de conserve, car il est facile de trouver du thon et du maïs en conserve dans l’île. Ce qui les surprend vraiment, c’est la grande variété de produits proposés dans nos supermarchés. Entre les légumes (haricots, petits pois, carottes, tomates, champignons, épinards, maïs…), les fruits au sirop (pêches, abricots…), les plats cuisinés (ratatouille, cassoulet, petit salé…), les poissons (maquereau, sardines, thon, anchois…), les sauces (concentré de tomates…) et les pâtés et terrines… il semble aux Taïwanais que les Français ne pourraient survivre qu’avec des boîtes de conserve !

Si nous ajoutons également des bocaux aux boîtes de conserve, notre cellier se retrouve rempli d’aliments à longue conservation ! C’est pratique lorsque l’on manque d’inspiration pour un repas rapide au milieu de la routine et du tumulte du quotidien. Un jour, j’ai invité mon amie taïwanaise dans un restaurant qui proposait des tartines de sardines millésimées à 35 € la pièce… Sardines issues de conserve, bien sûr ! Je pense qu’elle ne s’en est toujours pas remise. Et il ne faut pas oublier le jour où elle a découvert qu’en France, un grand chef proposait ses recettes en bocaux à son menu ! Là encore, j’ai entendu le fameux « It’s so french »... qui, décidément, n’est pas vraiment un compliment !

Produit du Jour : Les sardines

Les eaux gazeuses

En France, l’eau pétillante est l’un des produits les plus communs, mais à Taïwan, elle est moins courante et coûte très cher. On trouve quelques marques dans certains conveniences stores, mais beaucoup moins que les eaux plates. En fait, c’est un produit relativement nouveau dans les rayons taïwanais.

Il y a quelques années, une amie m’a raconté une anecdote de sa première visite en France. Par erreur, elle avait acheté de l’eau pétillante et, ne sachant pas ce que c’était, elle avait laissé la bouteille ouverte en espérant qu’elle deviendrait plate avec le temps. Bien sûr, cela ne s’est pas produit et elle a été très déçue ! Mais rassurez-vous depuis, elle boit de temps en temps des eaux gazeuses.

Au cours des dernières années, le marché des eaux pétillantes a connu une expansion significative, offrant désormais une large sélection de produits, allant des eaux parfumées aux eaux gazeuses aux propriétés spécifiques. Il est indéniable que Taïwan a un certain retard à rattraper dans ce domaine.

Dossier du Jour : Les eaux à bulles

La confiture

Les Taïwanais apprécient la gelée et consomment des fruits, mais la confiture n’est pas un produit courant dans les placards des familles taïwanaises. Pour mes amis Taïwanais, la confiture évoque avant tout les petits-déjeuners pris à l’étranger, accompagnant les croissants et les tartines de pain en Europe ou en Amérique. Elle incarne l’idée de vacances, tout comme certains Français associaient autrefois Burger King aux voyages.

La relation entre les Taïwanais et les sucreries est particulière. La plupart des desserts à Taïwan sont préparés avec des haricots rouges, du sésame noir ou du matcha, et ils ne sont pas très sucrés. Cependant, les desserts à la crème à l’occidentale sont sucrés et très populaires. Il en va de même pour la confiture qui, bien qu’étant naturellement sucrée, est appréciée par les Taïwanais.

Lorsque je prépare de la confiture à la maison, je dois toujours penser à en faire quelques pots de plus pour offrir à mes amis qui passent me voir !

Produit du Jour : Les confitures – La Quotidienne la suite

Partagez vos expériences et vos retours ! 😊 Vos amis taïwanais vous ont-ils fait part d’autres produits qu’ils trouvent étonnants dans les supermarchés français ? Faites-nous part de leurs trouvailles et anecdotes gustatives dans les commentaires !


📰 En savoir ➕ 📰

Pour #approfondir et #compléter votre lecture, nous vous recommandons de découvrir les articles suivants :


📱 Nos newsletters 📱

Abonnez-vous gratuitement à nos newsletters thématiques sur insidetaiwan.net pour des mises à jour régulières, des insights et une exploration approfondie de Taiwan, allant de sa culture à ses évolutions économiques et sociales.

  • ⏯ Votre #Echo de Taïwan : Un aperçu de Taiwan, avec des anecdotes, des actualités, du vocabulaire, des faits culturels et bien plus pour tous les publics.
  • ⏯ Newsletter #Economique Des analyses approfondies sur les tendances, opportunités et défis économiques de Taiwan, un acteur clé mondial
  • ⏯ Newsletter #Touristique : Des découvertes, des conseils, des activités, des astuces et des promotions pour explorer la diversité de Taïwan.
  • ⏯ #Perspectives Taïwanaises : Explorez la société taïwanaise, mettant en lumière ses tendances, débats et transformations actuelles.


💞 Soutenez-nous 💞

  • ⏯ Nous soutenir #financièrement
  • ⏯ S’inscrire à nos #Newsletters
  • ⏯ Nous suivre sur nos #réseaux sociaux
  • ⏯ Devenir #partenaire
  • ⏯ Proposer des #articles et du #contenu
  • ⏯ Découvrir nos offres #professionnelles (Publicités, Conseils…)

Pour découvrir nos offres rendez-vous sur la page dédiée (Nous soutenir) ou contactez-nous pour collaborer avec nous.

Partager l'article

À propos de l'auteur

  • Luc

    Fondateur du webzine francophone Insidetaiwan.net Consultant en développement international 🚀des entreprises en Asie du Sud-Est #Taiwan #Tourisme #Société #Culture #Business #Histoire #Foodie

Vous aimez Inside Taïwan ?
Devenez acteur de ce projet

Laisser un commentaire

03.

Abonnez-vous à nos newsletters pour une exploration approfondie de Taiwan