Succès inattendu du TOPEP : Les mamans « Obasan » taïwanaises du Parti de l’égalité politique

Le TOPEP, parti des mamans taïwanaises, défie les attentes lors des élections, plaçant l'égalité des sexes au cœur de sa mission politique
Membres du TOPEP - Copyright : CNA

Partager l'article

Lors des élections législatives du mois dernier, le Parti de l’Égalité Politique Taïwanais ‘Obasan’ (TOPEP) a mené l’une des campagnes les plus rentables. Avec une dépense de seulement 2,01 millions NT$ (59 500 €)), le parti a obtenu le cinquième plus grand nombre de votes, surpassant des rivaux plus établis. Formé par des mères et des femmes au foyer, TOPEP a réussi à se démarquer, portant le nom « Obasang » en référence aux « tantes » ou aux femmes plus âgées en japonais, largement utilisé à Taïwan.

Une origine humble, une ambition noble

Ho Yu-jung, une « obasan » et secrétaire générale de TOPEP, a indiqué que le parti est principalement constitué de mamans implantées localement qui se sont initialement regroupées à travers des activités d’apprentissage familial en 2006. Au fil des années, les discussions au sein du groupe ont évolué, passant de l’éducation des enfants à des questions sociales et politiques plus vastes, selon cette femme de 47 ans.

Après avoir participé à différentes mobilisations citoyennes, dont des campagnes contre le nucléaire, des actions pour l’égalité des genres, des commémorations de l’incident de 228 et des initiatives contre la pollution de l’air, ce groupe de mères a pris conscience de l’importance de faire entendre la voix du peuple. Leur choix de se lancer en politique a été fortement motivé par le « mouvement des tournesols » de 2014, qui s’opposait à une intégration économique renforcée avec la Chine et a suscité un intérêt croissant des jeunes pour l’engagement politique.

Lors des élections locales de 2018, visant à élire les chefs de quartier, les conseillers municipaux et départementaux, ainsi que les maires et les magistrats, 21 membres de TOPEP se sont présentés en tant qu’indépendants. En raison de fonds de campagne limités, elles ont adopté des stratégies terre-à-terre, tels que se tenir aux carrefours pour saluer les électeurs et promouvoir leurs programmes à travers des discours improvisés.

Avec un groupe de candidates, Ho se souvient qu’on lui a posé la question : « Qui s’occupe des enfants après l’école ? Qui prend soin de la maison ? » lors de leurs débuts aux élections de 2018. Elle s’est alors interrogée sur la possibilité que la même question soit posée aux candidats masculins.

Bien qu’aucun des candidats du parti n’ait remporté de siège aux élections locales de cette année-là, 70 % d’entre eux ont obtenu suffisamment de voix pour bénéficier du remboursement de leur caution.

Une entrée en politique guidée par le changement

Enregistré officiellement en tant que parti politique en 2019, TOPEP a tenté à nouveau sa chance lors des élections locales de 2022 avec 15 candidats. Cependant, seuls deux candidats ont réussi à atteindre le seuil de remboursement de la caution. Mme Ho a souligné que TOPEP se présente comme un parti de base constitué principalement de femmes, visant à transformer la culture électorale de Taïwan et à promouvoir l’égalité politique par le biais de ses candidatures.

Fort de l’expérience acquise lors des élections précédentes, ce groupe de mères s’est lancé dans une arène plus vaste en participant aux élections législatives du 13 janvier 2024. Ces élections comprenaient 113 sièges en jeu, dont 73 législateurs de district élus directement par les électeurs, six législateurs indigènes choisis par les électeurs indigènes, et 34 législateurs élus à la proportionnelle, sélectionnés en fonction d’un vote distinct pour un parti politique.

TOPEP, aux côtés de 15 autres partis politiques, dont le Parti démocrate progressiste (DPP) au pouvoir, le Kuomintang (KMT) principal parti d’opposition, et le Parti du peuple taïwanais (TPP), visait à obtenir au moins 5 % du total des voix des partis pour être éligible à l’attribution d’un siège à partir de ce groupe.

Les résultats de l’élection ont fait que les 34 sièges de la proportionnelle ont tous été attribués au DPP (13 sièges, 36,16 % du total des voix du parti), au KMT (13 sièges, 34,58 %) et au TPP (8 sièges, 22,07 %).

Bien que le TOPEP n’ait pas réussi à obtenir un seul siège, il a surpris de nombreux observateurs en se classant en cinquième position avec 0,93 % du total des voix des partis, soit 128 613 bulletins de vote. En dehors des trois grands partis, ce groupe de mamans a seulement été devancé par le New Power Party, qui a obtenu 2,57 % du total des voix qui avait obtenu trois sièges lors de la législature précédente.

Défis et réussites aux élections législatives

Malgré les contraintes financières, le groupe de mères a mis l’accent sur la recherche politique, cherchant à exprimer les préoccupations de la population. Leur dévouement a fort heureusement obtenu de nombreux électeurs, car TOPEP a obtenu le numéro 1 pour son bulletin de vote, plaçant ainsi les programmes du parti en tête du bulletin électoral. Cette stratégie a significativement augmenté leur visibilité et a trouvé un écho favorable parmi leurs partisans, a souligné M. Ho.

Iris Ding (丁云鈞), une mère de famille de 43 ans, fait partie de ces partisans dévoués, soutenant le parti bénévolement depuis 2016. Elle explique : « Lorsqu’il s’agit d’aborder les questions de genre, de justice en matière de logement et de défense civile, je trouve que leurs programmes résonnent étroitement avec nos vies quotidiennes. Prenons l’exemple de l’égalité des sexes : sur le lieu de travail, de nombreuses femmes enceintes sont victimes de discrimination ou d’intimidation, et TOPEP milite en faveur d’amendements législatifs pour résoudre ces problèmes », a ajouté cette mère de deux enfants.

Sous la pluie – Copyright : CNA

Malgré la reconnaissance du TOPEP en tant que cinquième parti le plus important et sa montée en visibilité après les élections législatives de 2024, Mme Ding exprime des inquiétudes quant à l’absence de petits partis au sein du Yuan législatif. Préoccupée par cette situation, elle souligne que Taïwan, en tant que démocratie mature, « devrait avoir un système multipartite ».

Selon Mme Ho, l’obligation pour les candidats de verser une caution de 200 000 NT$ pour se présenter à un siège législatif constitue un obstacle majeur entravant les petits partis dans l’amélioration de leur représentation publique au sein du corps législatif. L’analyse des résultats électoraux révèle que la majorité des votes en faveur de TOPEP proviennent des zones urbaines et des circonscriptions où le parti avait concouru lors des élections locales précédentes.

En vue des élections locales de 2026, TOPEP a l’intention de capitaliser sur ses bases actuelles et de réaliser des percées en remportant des sièges, défendant ainsi les intérêts de la population, a indiqué M. Ho. En tant que consultante en art, Iris Ding a déjà pris la décision de poursuivre son engagement en tant que bénévole aux côtés d’autres « obasan ». Elle explique : « Il s’agira peut-être encore de se tenir debout et de saluer aux carrefours ou de faire campagne aux coins des rues, en distribuant des tracts », ajoutant avec optimisme : « Je pense qu’en 2026, nous aurons davantage de moyens pour dialoguer avec le public ».

Suivre le TOPEP sur ses réseaux


📰 En savoir ➕ 📰

Pour #approfondir et #compléter votre lecture, nous vous recommandons de découvrir les articles suivants :


📱 Nos newsletters 📱

Abonnez-vous gratuitement à nos newsletters thématiques sur insidetaiwan.net pour des mises à jour régulières, des insights et une exploration approfondie de Taiwan, allant de sa culture à ses évolutions économiques et sociales.

  • ⏯ Votre #Echo de Taïwan : Un aperçu de Taiwan, avec des anecdotes, des actualités, du vocabulaire, des faits culturels et bien plus pour tous les publics.
  • ⏯ Newsletter #Economique Des analyses approfondies sur les tendances, opportunités et défis économiques de Taiwan, un acteur clé mondial
  • ⏯ Newsletter #Touristique : Des découvertes, des conseils, des activités, des astuces et des promotions pour explorer la diversité de Taïwan.
  • ⏯ #Perspectives Taïwanaises : Explorez la société taïwanaise, mettant en lumière ses tendances, débats et transformations actuelles.


💞 Soutenez nous 💞

  • ⏯ Nous soutenir #financièrement
  • ⏯ S’inscrire à nos #Newsletters
  • ⏯ Nous suivre sur nos #réseaux sociaux
  • ⏯ Devenir #partenaire
  • ⏯ Proposer des #articles et du #contenu
  • ⏯ Découvrir nos offres #professionnelles (Publicités, Conseils…)

Pour découvrir nos offres rendez vous sur la page dédiée (Nous soutenir) ou contactez nous pour collaborer avec nous.

Partager l'article

À propos de l'auteur

  • Luc

    Fondateur du webzine francophone Insidetaiwan.net Consultant en développement international 🚀des entreprises en Asie du Sud-Est #Taiwan #Tourisme #Société #Culture #Business #Histoire #Foodie

Vous aimez Inside Taïwan ?
Devenez acteur de ce projet

Laisser un commentaire

03.

Abonnez-vous à nos newsletters pour une exploration approfondie de Taiwan