Quels pays entretiennent des relations diplomatiques officielles avec Taïwan ?

Les relations diplomatiques de Taïwan, entre reconnaissance internationale, ruptures et liens non officiels avec divers pays.
Drapeau taïwanais - Copyright : Pixabay

Partager l'article

Les relations diplomatiques de Taïwan ont depuis longtemps été un enjeu complexe et controversé en raison de son statut politique unique et des dynamiques entre la République de Chine (ROC) et la République populaire de Chine (RPC). Revendiquant officiellement la totalité du territoire chinois, Taïwan est confronté à des défis diplomatiques alors qu’il cherche une reconnaissance internationale tout en équilibrant les conséquences économiques de sa position.

Bref historique des relations internationales de Taïwan

Avant 1928, la politique étrangère de la Chine républicaine était entravée par un manque d’unité interne, avec plusieurs centres de pouvoir revendiquant légitimité. Après la défaite du gouvernement de Peiyang par le Kuomintang (KMT), la République de Chine a obtenu une reconnaissance diplomatique étendue.

Suite au retrait du KMT à Taïwan, la plupart des pays, notamment ceux du Bloc occidental (à l’exception du Royaume-Uni, qui avait déjà reconnu la République populaire en 1950), ont maintenu des relations avec la ROC. Cependant, la reconnaissance a graduellement diminué, avec de nombreux pays basculant vers la République populaire de Chine dans les années 1970.

La résolution 2758 de l’ONU en 1971 a reconnu la RPC comme seul représentant de la Chine, conduisant à une diminution de la reconnaissance internationale de la ROC. La RPC refuse d’avoir des relations diplomatiques avec des pays reconnaissant la ROC et demande à ces pays de faire une déclaration sur ses revendications sur Taïwan. Actuellement, seuls 11 États membres de l’ONU et le Saint-Siège entretiennent des relations diplomatiques officielles avec la ROC.

Les États-Unis, bien que n’étant pas officiellement un allié majeur extra-OTAN, ont continué de soutenir Taïwan, fournissant des armes et une formation militaire par le biais du Taiwan Relations Act de 1979. Cependant, la Chine considère l’implication américaine comme perturbatrice.

Depuis 2016, sous l’administration Tsai, Taïwan a cherché à renforcer ses liens économiques avec les pays d’Asie du Sud et du Sud-Est malgré le manque de relations diplomatiques formelles. Cette politique a conduit à une augmentation des échanges et des migrants, bien que des problèmes, notamment des scandales liés à l’exploitation, aient émergé, impactant les relations avec certains pays de la région.

Les Etats ayant des relations officielles avec Taïwan

Seuls 12 États, dont 11 membres de l’Organisation des Nations unies et un non-membre (le Vatican), entretiennent des relations diplomatiques officielles avec Taïwan. Toutefois, dans la réalité, la plupart des pays, y compris la république populaire de Chine, maintiennent des relations diplomatiques officieuses avec Taïwan, souvent par le biais de bureaux de représentation agissant comme des consulats.

PaysAnnée d’établissement des relations avec Taïwan
Belize (Situation Géographique)1989
Eswatini (Situation Géographique)1968
Guatemala (Situation Géographique)1960
Haïti (Situation Géographique)1956
Îles Marshall (Situation Géographique)1998
Palaos (Situation Géographique)1999
Paraguay (Situation Géographique)1957
Saint-Christophe-et-Niévès (Situation Géographique)1983
Sainte-Lucie (Situation Géographique)1984–1997 puis depuis 2007
Saint-Vincent-et-les-Grenadines (Situation Géographique)1981
Tuvalu (Situation Géographique)1979
Vatican (Situation Géographique)1942

Les dernières ruptures au profit de la Chine

Date de la rupture au profit de la ChinePaysDurée des Relations avec Taïwan
Janvier 2008MalawiDepuis 1966
Novembre 2013GambieDepuis 1995
Décembre 2016Sao Tomé-et-PrincipeDepuis 1997
Juin 2017PanamaDepuis 1954
Mai 2018République dominicaineDepuis 1957
Mai 2018Burkina FasoDepuis 1994
Août 2018SalvadorDepuis 1961
Septembre 2019Îles SalomonDepuis 1983
Septembre 2019KiribatiDepuis 2003
Décembre 2021NicaraguaDepuis 1985
Mars 2023HondurasDepuis 1960
Janvier 2024NauruDepuis 1968

Les relations non officielles de Taïwan

Taïwan entretient des relations non officielles avec certains pays, même s’ils ont des relations diplomatiques officielles avec la République populaire de Chine (RPC). Environ 59 États souverains, 3 territoires dépendants ou quasi dépendants, et l’Union européenne entretiennent des relations non officielles avec Taiwan.

Ces relations impliquent généralement un « Bureau économique, commercial et culturel » à Taiwan pour le pays partenaire, ainsi qu’un « Bureau représentatif de Taipei/Taïwan/ROC » représentant Taiwan dans le pays partenaire. Ces bureaux non officiels fonctionnent généralement comme des ambassades malgré leur nom officiel. Par exemple, l’Institut américain à Taïwan agit comme l’ambassade de facto des États-Unis, avec son président et son personnel agissant en tant qu’agents consulaires officieux accomplissant des tâches que des ambassades officielles effectueraient.

Certains pays hébergent des bureaux représentatifs taïwanais chez eux mais n’ont pas de bureau équivalent à Taiwan. Un exemple est le Luxembourg, qui a un bureau à Taiwan, mais Taiwan est représenté au Luxembourg par le Bureau représentatif de Taipei dans l’UE et en Belgique.

Taïwan entretient des relations non officielles avec Hong Kong et Macao, deux régions administratives spéciales de la RPC, bien qu’il n’ait pas de telles relations avec la Chine continentale. Ces relations sont compliquées par le cadre « Un pays, deux systèmes ». Taïwan a également des relations non officielles avec la Somaliland autoproclamée, reflétant les défis similaires de Taiwan dans sa dispute de souveraineté avec la Chine.

En outre, certains pays établissent des relations indirectes avec Taïwan via des pays tiers, comme le Bureau de liaison de Taipei en Afrique du Sud, qui représente les intérêts de Taïwan dans de nombreux pays africains n’ayant pas de canaux de communication directs avec Taïwan.


📰 En savoir ➕ 📰

Pour #approfondir et #compléter votre lecture, nous vous recommandons de découvrir les articles suivants :

  • ⏯ Taipei Chinois dans les organisations internationales Lire l’article en cliquant sur le lien suivant.
  • ⏯ AIDC, une entreprise qui prône la souveraineté nationale Lire l’article en cliquant sur le lien suivant.
  •  Taïwan à la recherche d’un siège à l’ONU Lire l’article en cliquant sur le lien suivant.


📱 Nos newsletters 📱

Abonnez-vous gratuitement à nos newsletters thématiques sur insidetaiwan.net pour des mises à jour régulières, des insights et une exploration approfondie de Taiwan, allant de sa culture à ses évolutions économiques et sociales.

  • ⏯ Votre #Echo de Taïwan : Un aperçu de Taiwan, avec des anecdotes, des actualités, du vocabulaire, des faits culturels et bien plus pour tous les publics.
  • ⏯ Newsletter #Economique Des analyses approfondies sur les tendances, opportunités et défis économiques de Taiwan, un acteur clé mondial
  • ⏯ Newsletter #Touristique : Des découvertes, des conseils, des activités, des astuces et des promotions pour explorer la diversité de Taïwan.
  • ⏯ #Perspectives Taïwanaises : Explorez la société taïwanaise, mettant en lumière ses tendances, débats et transformations actuelles.


💞 Soutenez-nous 💞

  • ⏯ Nous soutenir #financièrement
  • ⏯ S’inscrire à nos #Newsletters
  • ⏯ Nous suivre sur nos #réseaux sociaux
  • ⏯ Devenir #partenaire
  • ⏯ Proposer des #articles et du #contenu
  • ⏯ Découvrir nos offres #professionnelles (Publicités, Conseils…)

Pour découvrir nos offres rendez-vous sur la page dédiée (Nous soutenir) ou contactez-nous pour collaborer avec nous.

Partager l'article

À propos de l'auteur

  • Luc

    Fondateur du webzine francophone Insidetaiwan.net Consultant en développement international 🚀des entreprises en Asie du Sud-Est #Taiwan #Tourisme #Société #Culture #Business #Histoire #Foodie

Vous aimez Inside Taïwan ?
Devenez acteur de ce projet

Laisser un commentaire

03.

Abonnez-vous à nos newsletters pour une exploration approfondie de Taiwan