Les Femmes expatriées se sentent-elles en sécurité à Taïwan ?

Est-ce que les femmes se sentent en sécurité à Taïwan ? 4 femmes expatriées à Taïwan ont accepté de se confier à notre webzine !
Groupes de femmes en voyage - Copyright : Pexels

Partager l'article

Une des questions qui est le plus souvent posée dans les groupes francophones et anglophones sur Taïwan, tourne autour de la sécurité des femmes à Taïwan, autant de celles qui voyagent seules ou celles qui souhaitent s’expatrier. Si Taïwan est réputé pour son hospitalité et sa sécurité, qu’en est-il réellement du vécu des femmes expatriées ? À travers les témoignages d’Angelica, Anaïs, Noémie, et Marion*, découvrons l’expérience féminine dans ce pays qui mêle modernité et traditions, sécurité et liberté.

Une liberté retrouvée dans la vie nocturne

Angélica, originaire du Brésil et du Nicaragua, partage ses nouvelles habitudes depuis son arrivée à Taïwan : « J’évitais de sortir seule après 19 heures à cause de la violence. Ici, je peux me balader avec mes chiens après le coucher du soleil, sans inquiétude. » Cette nouvelle liberté nocturne est un soulagement considérable pour elle. Anaïs, ayant vécu à Paris, exprime un sentiment similaire : « La liberté de se déplacer la nuit sans crainte est extraordinaire. À Taïwan, je ne suis plus limitée par la peur et je profite pleinement de ma vie. » Leur enthousiasme pour cette liberté nocturne souligne la différence notable avec leurs expériences antérieures.

La nuit à Taïwan offre non seulement la sécurité mais aussi une vie culturelle et sociale riche. Les rues bien éclairées, animées et sûres de Taïwan permettent des sorties nocturnes agréables, que ce soit pour une promenade tranquille, un repas entre amis ou une exploration des marchés nocturnes locaux. Les femmes comme Angelica et Anaïs découvrent la joie de vivre sans la peur constante de la violence, ce qui transforme profondément leur expérience quotidienne et leur sentiment d’autonomie.

L’expérience de la vie nocturne à Taïwan contraste fortement avec la prudence nécessaire dans d’autres métropoles mondiales. La sécurité publique taïwanaise, renforcée par une présence policière efficace et des initiatives communautaires, crée un environnement où les femmes peuvent s’épanouir librement. Ces expatriées apprécient la tranquillité d’esprit que leur procure Taïwan, où elles peuvent explorer, socialiser et s’engager dans des activités nocturnes sans les restrictions imposées par la peur de la violence.

Respect et tranquillité au quotidien

Noémie évoque sa vie à Taïwan en termes élogieux, insistant sur la sécurité omniprésente : « Partout où je vais, les espaces sont bien éclairés et surveillés, ce qui me permet de me sentir en sécurité à toute heure. » Sa confiance est renforcée par des aménagements spécifiques comme les wagons de métro pour femmes et les services adaptés dans les lieux publics. « Taïwan pense aux besoins des femmes, même dans les petits détails, ce qui est très rassurant », ajoute-t-elle.

Marion*, quant à elle, exprime un sentiment de bien-être général à Taïwan. « La courtoisie et le respect des Taïwanais me font me sentir valorisée et en sécurité », dit-elle. La différence culturelle, loin d’être un obstacle, enrichit son expérience, lui permettant d’apprécier les nuances de la communication et des interactions sociales à Taïwan. « Même si je ne perçois pas toujours les subtiles expressions des locaux, je me sens toujours respectée et bien accueillie », confie-t-elle.

Les expériences de Noémie et Marion* reflètent un consensus parmi les femmes expatriées sur le haut niveau de respect et de sécurité qu’elles ressentent à Taïwan. Les initiatives publiques, comme l’éclairage nocturne et la surveillance, ainsi que les services orientés vers les besoins féminins, démontrent l’engagement de Taïwan à créer un environnement sécuritaire et accueillant pour tous. « Taïwan m’a montré qu’il est possible de vivre dans une société où le respect mutuel est la norme, pas l’exception », conclut Noémie, soulignant l’impact positif de ces politiques sur la qualité de vie quotidienne des femmes expatriées.

Intégration et perception culturelle

Marion* exprime son sentiment de bien-être à Taïwan, soulignant l’absence de crainte quotidienne : « Ici, je ne me sens pas constamment menacée ou harcelée, ce qui change agréablement de ce que j’ai pu connaître ailleurs. » Anaïs renforce cette idée, partageant son sentiment d’appartenance : « À Taïwan, je me sens acceptée, respectée et valorisée, ce qui facilite grandement mon intégration. » Cette expérience d’intégration sans heurts est courante parmi les expatriées, qui trouvent dans la société taïwanaise une harmonie rare.

La culture taïwanaise, marquée par la convivialité et le respect, permet aux expatriées de se sentir chez elles. Marion* note : « Les Taïwanais sont incroyablement accueillants et ouverts. Ils montrent un grand respect pour les étrangers, ce qui aide à surmonter la barrière culturelle. » Anaïs, quant à elle, apprécie l’échange culturel : « Vivre à Taïwan, c’est participer à un échange culturel enrichissant. Les locaux sont curieux de connaître mon histoire, et moi la leur. »

Ces interactions culturelles renforcent le sentiment d’appartenance et de sécurité pour les femmes expatriées à Taïwan. L’ouverture d’esprit des locaux et leur approche respectueuse envers les étrangers créent un environnement propice à l’intégration. « Taïwan m’a appris la valeur du respect mutuel dans la diversité culturelle », conclut Marion*. L’intégration à Taïwan va au-delà de la simple adaptation ; elle engendre un véritable sentiment de communauté et de sécurité, essentiel à l’épanouissement des expatriées.

Défis et précautions dans l’expérience des expatriées

Bien que Taïwan soit perçu comme un lieu sûr pour les femmes expatriées, il est essentiel de reconnaître les défis et les précautions inhérents à la vie dans un pays étranger. Noémie mentionne : « Bien que rare, j’ai parfois été abordée de manière inconfortable dans la rue. » Cette expérience souligne que, malgré un faible taux de criminalité, les incidents isolés peuvent encore survenir. Elle conseille de rester vigilante, surtout dans des zones moins fréquentées ou isolées, reflétant une approche équilibrée où la prudence reste un compagnon nécessaire de la liberté.

Les femmes expatriées, comme Marion*, sont conscientes des statistiques et savent que les vols et les crimes existent, mais elles ne le ressentent pas au quotidien. « Je connais les statistiques, mais l’attitude bienveillante et respectueuse des Taiwanais me confère un sentiment de sécurité », explique-t-elle. Cette dichotomie entre la conscience des risques et la réalité vécue met en évidence l’importance d’une attitude prudente et informée.

4 Témoignages de femmes expatriées à Taïwan

En tant que Latina ayant vécu au Brésil et au Nicaragua presque toute ma vie, j’avais l’habitude d’éviter de sortir après 19 heures à cause de la prévalence de la violence à l’égard des femmes. Si je n’étais pas rentrée à cette heure, ma mère m’appelait immédiatement pour s’assurer de ma sécurité et mon père m’attendait à notre porte d’entrée.
L’un des aspects que j’apprécie à Taïwan, c’est non seulement la plus grande opportunité offerte aux femmes, mais aussi le sentiment de sécurité et de liberté de promener les chiens la nuit ou de profiter d’un petit déjeuner avec des amis tôt le matin. Ici, j’apprécie l’absence de peur, sachant que tout le monde se respecte mutuellement. Taïwan est devenu un havre où la simple promenade et la socialisation transcendent les limitations de la violence et offrent une expérience libératrice pour une femme comme moi.

Angélica

Taïwan est l’un des seuls endroits au monde où, en tant que femme, je peux sortir seule en soirée, randonner et même camper seule sans jamais devoir me soucier de ma sécurité. C’est extraordinaire de ne pas devoir se poser de questions avant de se déplacer la nuit, de s’habiller ou de faire du stop. C’est une liberté que je n’avais jamais connue en vivant à Paris, et c’est l’une des raisons pour lesquelles je trouve la vie à Taïwan si confortable.

Je n’ai plus à me mettre de limites à cause du comportement de certains hommes et je peux enfin vivre ma vie pleinement et être moi-même. Que je sois seule ou accompagnée ! C’est quelque chose de rare et précieux, alors que cela devrait être un droit inébranlable et la normalité dans le monde entier.

Anaïs

Être une femme à Taiwan, c’est souvent se sentir en sécurité. Mais en tant femme étrangère, parfois cela peut arriver de se faire aborder dans la rue mais c’est relativement rare. J’ai déjà eu des regards où je me suis sentie mal à l’aise (…) Taiwan a un faible taux de criminalité. Ce pays a également une culture où le respect et la sécurité des individus sont valorisés. Les différents lieux sont souvent bien éclairés et fréquemment surveillés, ce qui offre un sentiment de sécurité lors des déplacements nocturnes. Le train et le métro ont aussi des wagons exprès pour les femmes.

Concernant le service pour les femmes, c’est vraiment bien : les toilettes ont aussi des serviettes hygiéniques dans les stations de métro ce qui peut être pratique en cas d’oubli. De plus, les rues sont généralement animées même tard dans la nuit, ce qui contribue à dissuader les comportements criminels. Néanmoins, comme partout dans le monde, il est toujours important de rester vigilante et de prendre des précautions raisonnables, surtout dans les zones moins fréquentées ou isolées. Dans l’ensemble, je suis reconnaissante de vivre dans un pays où la sécurité des femmes est une priorité et où je peux vaquer à mes occupations quotidiennes avec une relative tranquillité d’esprit.

Noémie

En tant que femme expatriée vivant à Taiwan, je me sens en sécurité, que ce soit chez moi, dans la rue, dans les transports, et que ce soit à Taipei, ou ailleurs sur l île, même dans les endroits moins peuplés.

Je connais les statistiques et je sais donc que les vols et des crimes existent ici aussi, cependant je ne le ressens pas au quotidien. L attitude bienveillante, patiente et respectueuse de la très grande majorité des Taiwanais aide probablement à me conférer ce sentiment de sécurité et de bien être. La différence culturelle joue probablement également, il est plus difficile pour moi de “lire” un Taiwanais et s il m envoie des “signaux faibles” agressifs, il est possible que je ne les repère pas, alors que je les repérerais facilement chez un homme français par exemple.

Dans tous les cas, je trouve agréable et apaisant, en tant que femme, de vivre à Taïwan.

Marion*

Les expériences partagées par ces femmes mettent en lumière la nécessité d’une navigation prudente dans l’espace public, tout en appréciant les libertés offertes par Taïwan. Elles conseillent également aux nouvelles arrivantes de se familiariser avec les us et coutumes locaux et de construire un réseau social fiable pour une intégration réussie. Cette combinaison de vigilance et d’engagement communautaire semble être la clé pour maximiser l’expérience positive de la vie à Taïwan tout en minimisant les risques potentiels.

*Pour des raisons de confidentialité et de respect de la vie privée, le prénom a été changé.


📰 En savoir ➕ 📰

Pour #approfondir et #compléter votre lecture, nous vous recommandons de découvrir les articles suivants :


📱 Nos newsletters 📱

Abonnez-vous gratuitement à nos newsletters thématiques sur insidetaiwan.net pour des mises à jour régulières, des insights et une exploration approfondie de Taiwan, allant de sa culture à ses évolutions économiques et sociales.

  • ⏯ Votre #Echo de Taïwan : Un aperçu de Taiwan, avec des anecdotes, des actualités, du vocabulaire, des faits culturels et bien plus pour tous les publics.
  • ⏯ Newsletter #Economique Des analyses approfondies sur les tendances, opportunités et défis économiques de Taiwan, un acteur clé mondial
  • ⏯ Newsletter #Touristique : Des découvertes, des conseils, des activités, des astuces et des promotions pour explorer la diversité de Taïwan.
  • ⏯ #Perspectives Taïwanaises : Explorez la société taïwanaise, mettant en lumière ses tendances, débats et transformations actuelles.


💞 Soutenez nous 💞

  • ⏯ Nous soutenir #financièrement
  • ⏯ S’inscrire à nos #Newsletters
  • ⏯ Nous suivre sur nos #réseaux sociaux
  • ⏯ Devenir #partenaire
  • ⏯ Proposer des #articles et du #contenu
  • ⏯ Découvrir nos offres #professionnelles (Publicités, Conseils…)

Pour découvrir nos offres rendez vous sur la page dédiée (Nous soutenir) ou contactez nous pour collaborer avec nous.

Partager l'article

À propos de l'auteur

  • Luc

    Fondateur du webzine francophone Insidetaiwan.net Consultant en développement international 🚀des entreprises en Asie du Sud-Est #Taiwan #Tourisme #Société #Culture #Business #Histoire #Foodie

Vous aimez Inside Taïwan ?
Devenez acteur de ce projet

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à nos newsletters pour une exploration approfondie de Taiwan